+33 (0)6 29 62 71 48

loisy.gabriel[at]gmail.com

bio en

Né à Épinal, dans l'Est de la France, en 1984, Gabriel Loisy se passionne pour le monde de l'image depuis son enfance. Après des études dans l'industrie, il choisit de se lancer dans la photographie de rue. Il commence à documenter des sujets relevant de l'exclusion sociale, notamment sur le regard des passants face aux SDF dans les rues de Nancy (Lorraine, France).
En 2009, une rencontre avec la fondation PARADA (accompagnant les enfants des rues par les arts du cirque) change sa vie : il quitte la France pour Bucarest. Il y retrouve le phénomène d'exclusion amplifiée chez les enfants des rues de la capitale roumaine. Il vivra en immersion plus d'un an à leurs côtés pour partager leur quotidien. Son témoignage est retracé dans un livre intitulé « STRADA BUCUR », qui signifie « rue de la joie » en roumain.
Depuis son retour en France en 2011, Gabriel réalise des reportages et des photos d'actualités en indépendant et également des portraits en commandes pour la presse. Certains sujets le conduisent à l'étranger comme à Istanbul ou dans le nord de Italie. Aujourd'hui installé sur le territoire du Grand Est, il s'intéresse de près à l'actualité, aux évolutions et au patrimoine culturel et historique de la région.
La photographie est pour lui un prétexte pour découvrir l'Autre. Gabriel nous invite à le suivre dans ses rencontres, sachant trouver la bonne distance. Il travaille actuellement sur un projet de reportage au long cours avec un jeune homme en situation de handicap dans la région de Toulouse.
Gabriel Loisy est également graphiste et webdesigner indépendant. Il est membre du studio Hans Lucas depuis juillet 2017.

Born in Épinal, in the East of France, in 1984, Gabriel Loisy has been passionate about the world of images since his childhood. After studying in the industry, he chose to pursue street photography. He began to document subjects related to social exclusion, in particular the way passers-by look at the homeless in the streets of Nancy (Lorraine, France).
In 2009, a meeting with the PARADA foundation (accompanying street children through circus arts) changed his life: he left France for Bucharest. He finds there the phenomenon of increased exclusion among street children in the Romanian capital. He will live in immersion for more than a year with them to share their daily lives. His testimony is recounted in a book entitled "STRADA BUCUR", which means "street of joy" in Romanian.
Since his return to France in 2011, Gabriel has been producing independent news reports and photos as well as portraits commissioned for the press. Some subjects take him abroad, such as Istanbul or northern Italy. Now living in the Far East, he is closely interested in the current events, developments and cultural and historical heritage of the region.
Photography is for him a pretext to discover the Other. Gabriel invites us to follow him in his encounters, knowing how to find the right distance. He is currently working on a long-term reporting project with a young man with a disability in the Toulouse region.
Gabriel Loisy is also a freelance graphic designer and web designer. He has been a member of the Hans Lucas studio since July 2017.

Gabriel Loisy

Based in Epinal (France)

portfoliorsssee archive

It's time to Derby - Reaper's Crew

Au cours de la saison 2017-2018, l'équipe de roller derby d'Épinal s'est lancée dans la cour des grands en s'inscrivant pour la première fois de son histoire au (...)

Les « Oubliées » - Sylvia Apata, juriste spécialisée dans les d…

Le combat de Sylvia Apata, juriste spécialisée dans les droits des femmes pour les Habitantes des terres rurales de Côté d'Ivoire.

Les femmes de l'attiéké - Côte d'Ivoire

A 90km au Nord d'Abidjan, près de la localité d'Agboville, se trouve le village de Grand Morié. C'est ici que 173 femmes sont organisées en coopérative pour fab (...)

Strada Bucur - Fondation PARADA

STRADA BUCUR signifie « rue de la joie » en Roumain. C'est aussi l'adresse de la fondation PARADA à Bucarest qui s'occupe de réinsérer, par le biais du cirque,  (...)

To Istanbul. Là où finit l'Europe et où commence l'Asie

Depuis l'été dernier, la mégapole turque a vécu un enchaînement d'événements qui marqueront son histoire : l'attentat qui a fait plus de 40 morts à l'aéroport A (...)

Patrick Liaud - Taxidermiste

C'est dans un petit village des montagnes vosgiennes (Le Valtin, 88) que Patrick Liaud Liaud a choisi de s'installer pour pratiquer son activité professionnelle (...)

Vama veche - 1er mai

Vama veche, dont le nom signifie « Vieille douane », est un petit village Roumain à la frontière bulgare, au bord de la mer noire. Encore préservé du béton, c (...)

Les guerriers des hautes terres Vosgiennes

Here we are HIGH - LANDERS ! Tel est le cri des guerriers des hautes terres vosgiennes. Les Highlanders composent une jeune équipe de football américain amateu (...)