+33 (0)6 45 77 39 67

maite.baldi[at]gmail.com

Skype : Maite Baldi

bio en

Née à Marseille en 1987, mes études en langues et en coopération internationale m'ont permis de voyager et de vivre dans différents pays dont l'Irlande, l'Espagne, la Croatie, la Belgique, l'Equateur, etc. Mon intérêt pour la photographie naît lors d'un séjour de plusieurs mois en Amazonie équatorienne. J'ai alors 24 ans quand je débarque pour un stage de 7 mois dans une communauté Kichwa et la réalité que j'y découvre diverge fortement avec l'idée que j'avais de la vie dans une communauté indigène. Sans y penser je photographie, je tâtonne techniquement et prends goût à l'oeil dans le viseur.  
De retour en Europe, je saute dans un train pour Bruxelles et m'inscris à l'Ecole de Photographie Agnès Varda. Pendant trois ans et demi, je développe ma démarche documentaire et photographie les Colombophiles, les porteurs de géants du folklore belge et m'invite chez mes voisins pour les questionner sur leur concept d'intimité.
Mes études de photographie terminées, je passe trois mois en Croatie où je travaille comme photojournaliste pour un journal plus que local et me penche alors sur le phénomène de la Yougonostalgie.
En 2017, après 11 ans passés en vadrouille, je reviens m'installer à Marseille. Dans la même dynamique, je m'intéresse aux phénomènes et aux histoires de celles et ceux qui croisent mon chemin et qui m'interpellent. Le fil rouge de mon travail est l'envie de raconter les histoires qui éveillent ma curiosité, me permettant d'explorer et de mettre en perspective le territoire que j'habite.   
En 2017, je rejoints le studio Hans Lucas et suis également membre du bureau Hans Lucas Marseille. Je réponds aux commandes photographiques d'ONG comme Greenpeace ou le WWF, de magazines étrangers ou nationaux et travaille aussi avec des agences de communication.

Born in Marseille in 1987, my studies in languages and international cooperation have led me to travel and live in different countries including Ireland, Spain, Croatia, Belgium, Ecuador, etc. My interest in photography began during a stay of several months in the Ecuadorian Amazon. I was 24 years old when I arrived for a 7-month internship in a Kichwa community and the reality I discovered there diverged sharply from my idea of the life of an indigenous community. Without thinking about it, I photograph, I fumble technically and get a taste of the eye in the viewfinder.   
Back in Europe, I hop on a train to Brussels and enroll in the Agnès Varda School of Photography. For three and a half years, I developed my documentary approach and documented Colombophiles, giants' carriers of Belgian folklore and invited me to my neighbors' homes to question them on their concept of intimacy. 
After my photography studies, I spent three months in Croatia where I worked as a photojournalist for a more than local newspaper and then focused on the phenomenon of Yougonostalgia. 
In 2017, after 11 years on the road, I moved back to Marseille. In the same vein, I am interested in the phenomena that question me and the stories of those who cross my path and question me. I think the only common thread of my work is the desire to tell these stories.  
In 2017, I joined the Hans Lucas studio and am also a member of the Hans Lucas Marseille office. I work on photographic commissions for NGOs such as Greenpeace or WWF, foreign or national magazines and also work with communication agencies. 

Maïté Baldi

Based in Marseille (France)

portfoliorsssee archive

Mbaye, un pied de chaque côté de la Méditerranée

Mbaye 28 ans, pêcheur sénégalais à Marseille.

PIGEONS

En Belgique, les colombophiles : adeptes de courses de pigeons voyageurs, seraient environ 30,000. Dépassant le simple hobby, la colombophilie est un sport nati (...)

Le lustre est un bijou

Dans le Luberon, les Ateliers Mathieu ramènent des lustres à la vie.

Les jeunes joueurs de l'OM embarquent pour la protection de l'e…

Les jeunes joueurs de l'OM naviguent pour la protection de l'environnement.

Pollution plastique en Méditerranée : les cétacés sous surveill…

Juin 2019, Sanctuaire Pelagos, Méditerranée. La mission scientifique "Cap Cétacés" de l'ONG WWF France navigue en Méditerranée pour analyser la contam (...)

Finale de la Coupe du Monde à Marseille

Les supporters célèbrent la victoire de la France de la Coupe du Monde de foot dans les rues de Marseille.

Poepedroegers

Portraits de membres du groupe folklorique bruxellois : les Poepedroegers.

OM & WWF : sensibiliser la nouvelle génération de joueurs

Les joueurs de l'équipe U17 de l'Olympique de Marseille embarquent pour la protection de l'environnement.

Match OM-Atlético de Madrid

Dans les rues de Marseille pendant le match OM - Atlético de Madrid.

Le plastique tue

Illustration du danger de la pollution plastique.

Portraits d'Isabelle Autissier

Portraits de la navigatrice et présidente du WWF France Isabelle Autissier.

Pétanque berbère

Concours annuel de pétanque dans le sud marocain.

Fête de la réussite dans les quartiers nord de Marseille

Dans les quartiers nords de Marseille, la maison des Buissonnets célèbre la fete de la réussite.