+32 485878825 (Belgium)

virginie.nguyen7[at]gmail.com

Skype : vinguyen7

Née en 1987 à Bruxelles, Virginie Nguyen Hoang a terminé des études de journalisme à l'IHECS (Bruxelles) ainsi qu'une formation en photojournalisme à la Danish Shool of Media and Journalism (Danemark).  En 2010, elle devient photographe pour l'agence française Wostok Press qu'elle quitte en 2013. Entre temps, elle rejoint le Studio Hanslucas (mai 2012) et devient co-fondatrice du Collectif HUMA. De Janvier 2012 à août 2014, elle s'installe en Egypte afin d'y travailler en freelance mais aussi en qualité de photojournaliste pour le journal local « Egypt Independent» et ensuite «Mada masr».

A travers ses photos, elle a pour ambition  de raconter des histoires, plus particulièrement celles touchant à l'exclusion sociale et aux conséquences d'un conflit sur une population locale.  Depuis le début de sa carrière, Virginie a réalisé plusieurs reportages en Belgique mais aussi en Syrie, en Egypte, en Turquie, en Libye, en Ukraine, au Vietnam, aux Philippines, à Gaza, Iraq, Afghanistan et en Centrafrique. Virginie collabore avec de nombreux quotidiens et magazines tels que Le Monde, Le Parisien Magazine, Le Figaro, VSD, L'Obs, Libération, La Croix, Le Pèlerin, Causette, l'Hebdo, L'Illustré, Le Temps, The Washington Post, The Wall Street Journal, Politiken,De Standaard, La Libre Belgique...
En 2012, elle reçoit un Nikon Press Award Benelux dans la catégorie Young Promising photographer- Stories avec son sujet sur les Roms à Bruxelles. En 2014, Virginie reçoit une mention spéciale au Prix Roger Pic de la Scam avec son sujet «Gaza,the aftermath».En 2016, son travail sur Gaza reçoit la 3ème place du prix MIFA dans la catégorie Editorial- photo essay. Elle est également lauréate de la Bourse Vocatio en Belgique, nominée au Prix Bayeux Calavados des correspondants de Guerre dans la catégorie "Jeune Reporter" et lauréate, avec Dastane Altaïr, du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre dans la catégorie TV, Prix région des lycéens et apprentis de Normandie. En 2017, son travail "Gaza, the aftermath" reçoit une mention honorable au Siena International Photography Awards. 
Virginie est actuellement basée à Bruxelles.
En 2016, elle publie son premier livre aux Éditions CDP, "Gaza, the aftermath". 

Virginie est membre du studio hans lucas depuis 2012, en 2013 elle a coopté Camille Lepage et en 2014, James Keogh.

Born in Belgium in 1987, Virginie Nguyen Hoang finished studying journalism at IHECS (Brussels) as well as a training in photojournalism at the Danish Shool of Media and Journalism (Denmark). In 2010, she became a photographer for the French news agency Wostok Press that she left in 2013. Meanwhile, she joined the Studio Hanslucas (May 2012) and became the co-founder of the Collectif HUMA. From January 2012 to August 2014, she settles in Egypt as a freelancer but also as a photojournalist for the local newspapers « Egypt Independent » and then « Mada masr ». Through her photos, she aims to tell stories, especially those concerning social exclusion and the consequences of a conflict on local populations. Since the beginning of her career, Virginie carried out several stories in Belgium but also in Syria, Egypt, Turkey, Libya, Ukraine, Vietnam, the Philippines, in Gaza, Iraq, Afghanistan and the Central African Republic. Virginie works with many newspapers and magazines such as Le Monde, Le Parisien Magazine, Le Figaro, VSD, L'Obs, Libération, La Croix, Le Pèlerin, Causette, l'Hebdo, l'Illustré, Le Temps, The Washington Post , Politiken, De Standaard, La Libre Belgique... In 2012, she received a Nikon Press Award Benelux in the Promising Young photographer-Stories category with her story on the Roma of Brussels. In 2014, Virginie received a special mention at the Roger Pic Prize of the Scam with the subject "Gaza, the aftermath". In 2016, her work in Gaza won the third prize in the Editorial Photo essay category of the MIFA. She's also the laureate of the Vocatio Grant in Belgium, nominee at the "Prix Bayeux Calvados of war correspondents" in the "Young Reporter" Category and won with Dastane Altaïr the TV Regional prize for students and trainees of Normandy of the "Prix Bayeux Calvados of war correspondents". In 2017, her work "Gaza, the aftermath" receives an honorable mention at the Siena International Photography Awards.
Virginie is currently based in Brussels.
In 2016, she published her first book at CDP Editions, "Gaza, the aftermath".

Virginie Nguyen Hoang

Based in Bruxelles (Belgique)

portfoliosee archive

A day in the life of Hassan, a bedouin in Gaza.

Cette série raconte le quotidien de Hassan ; modèle de cette petite communauté bédouine de Gaza souvent oubliée.

The rainbow of Gaza

A very colorful neighborhood in Gaza... Un quartier très coloré de Gaza...

CENTRAL AFRICAN REPUBLIC: The little Mango

A Bangui, la vie normale a repris son cours mais la tension est toujours palpable, les cicatrices tardent à se refermer, la peur empêche les déplacés de rentr (...)

GAZA BLACKOUT

The Gaza strip is under the worst electricity crisis it has never known...

GAZA,THE AFTERMATH

Mon travail tente de répondre à ma question : « comment les gazaouis arrivent à se reconstruire aussi bien psychologiquement que matériellement suite à une tel (...)

Gaza : we want peace

The 8th July 2014, the Israeli Defence Forces launch the "Operation Protective Edge" in order to defense its territory from the rockets of Hamas. With (...)

Gaza : a day in the life of a fisherman

Novembre 2014: Majed Mahmoud Mohammed Meqdad a 36 ans et travaille en tant que pêcheur à Gaza depuis 18 ans. Ce travail se transmet de père en fils depuis plus (...)

UNWANTED, Syrian refugees in Cairo

Les Syriens étaient autrefois bienvenus en Egypte, mais les attitudes ont changé. Abu Ali et sa famille ont fui la Syrie et vivent au Caire depuis un an. Mais i (...)

UKRAINE: pourtant, il y a une guerre!

Réalisée aux mois de mai, juin et juillet 2015, cette série parcourt la vie des combattants et celles des civils, entre déni et réalité, il y a quand même une g (...)

Daily life in Syria

Cette série d’images, prises entre octobre 2012 et mars 2013, vise à traduire le quotidien des Syriens sous la menace des bombes.

Struggle for a new life

Décembre 2013: Manyline Verzuza, 26 ans est mère de famille de 3 enfants dont son dernier, Ramon agé de 4 mois. Lorsqu'’elle a appris l’'arrivée du super Typhoo (...)

Le Caire : les oubliés de la révolution

Réalisée entre mai 2012 et mars 2014, cette série d?images tente de donner une vue générale des conditions de vie des habitants de quartiers oubliés de la Révol (...)

Mariupol, despite the war...

Cette série raconte le quotidien de la ville de Mariupol ainsi que des villages avoisinants qui subissent les conséquences de cette guerre de positions. Mystère (...)

1080 BXL

Une balade dans Molenbeek

The Fall of Mohamed Morsi

En réponse à des millions d'Egyptiens qui défilaient dans les rues d?Egypte et la campagne de signatures «rebelle» de l'opposition, l'armée et les différents ch (...)

Tacloban, from desaster to reconstruction

November 8 , 2013, Tacloban City in the central Philippines has been hit hardly by super Typhoon Haiyan locally called Super Typhoon Yolanda . Gusts over 315km/ (...)

Life in the City of the Dead

Fathis est l'assistant d'un entrepreneur de pompes funèbres et travaille dans la Cité des morts depuis quinze ans. Il vit avec sa femme Om Onsy et leur fille de (...)

Une famille Rom à Bruxelles

Comme de nombreux Roms de Roumanie, la famille Rostas a fui des conditions de vie médiocres agrémentés d''une discrimination sévère que subit la « minorité nati (...)

A hope beyond the law - Un espoir au-dela de la loi

Living a dream as a belly dancer

Un jour dans la ville d'une danseuse du ventre au Caire, Egypte.

Taksim Square

After activist against the contruction of a shopping mall in Gezi park in Istanbul were violently pushed back by the police, they started to organise a sit-in i (...)

Un secours à Tacloban/Virginie Nguyen

Ongoing violence in Egypt

Janvier 2013 : Emeutes et violence au centre du Caire.

Paris: Tears, fear and love.

Série sur la nuit du 13 novembre, l'après coup, la tristesse mais aussi la solidarité...

The feast of Tabernacles

Octobre 2014: Nommée la fête des cabanes, Souccoth est censée rappeler le « peuple juif » comment leurs ancêtres qui sortaient d'Egypte vécurent pendant 40 ans (...)