Twitter Instagram Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Camille Lepage / Photography

Camille Lepage

Camille est décédée en république Centrafrique le 12 mai 2014, elle avait rejoint le studio hans lucas il y a plus d'un an. Ses photographies nous avaient alors déjà impressionnées par leurs qualités journalistiques et esthétiques. Son regard sur le monde nous avait touché tout comme sa personnalité, qui au delà de sa jeunesse, exprimait à la fois sérieux et humilité, persévérance et respect.

Camille avait été cooptée par Virginie Nguyen Hoang.

. Lien vers l'article Correspondance.

Pour commander "On est ensemble", livre hommage à Camille, cliquer ici. 

Distinctions de Camille Lepage :

. Prix de la Fondation Manuel Rivera-Ortiz 2014.

. Bourse du talent reportage 2014 - Prix exceptionnel de la photographie, juin 2014.

. Deuxième prix, dans la catégorie "Portrait" en février 2014, pour la série Vanishing Youth, au Pictures of the Year International (POYi).

. "Coup de coeur" de l'A.N.I. (association nationale des iconographes), lors du festival Visa pour l'image en 2013.

. Finaliste de la bourse du Talent #57 de photographie.com en 2014 pour son reportage "On est ensemble", réalisé en Centrafrique dans la catégorie Reportage.

. Photo du jour du 15 juillet 2013 sur The New York Times.

Biographie initiale :

Camille est passionnée pour les causes oubliées, pour ces gens qui souffrent en silence et auxquels personne ne prête attention, ou dont personne ne veut parler. Après l'obtention de son diplôme en journalisme, en Juillet 2012 Camille s'envole pour le Soudan du Sud, ayant en tête d'apporter de la lumière sur ce nouveau pays trop souvent perçu comme damné, mais aussi sur une guerre silencieuse qui sévissait au Soudan, dans les Monts Noubas, et dont le seul point d'entrée était à la frontière Sud Soudanaise. Camille part couvrir ce conflit en Novembre 2012, elle passera 3 semaines dans la région. Ce premier reportage est publié dans le carnet Géo & Politique du Monde, dans le magazine Vice, ainsi que sur DVAfoto, Le Journal de la Photographie.