+33 (0)6 33 13 04 99

cdecorde1[at]gmail.com

bio en

Constance Decorde commence par travailler six années durant dans des organisations humanitaires. Elle se rend alors au Sri Lanka, au Tchad, au Pakistan ou au Libéria. Après avoir suivi, en 2012, la formation de photojournalisme multimédia de l'EMI-CFD (Paris), elle se spécialise dans le reportage documentaire au long cours. Son intérêt pour les minorités et les populations déracinées la pousse à photographier les Rohingyas persécutés de l'Arakan (Birmanie), les civils déplacés de la région des Kivus (République Démocratique du Congo), ou encore les descendants de Palestiniens chassés du village d'Iqrit (Israël). Ce tropisme ne l'empêche pas de porter également un regard aigu et sensible sur la France et ses habitants. A titre d'exemple, pendant l'été 2017, elle part à la rencontre des jeunes ruraux qui innovent. Le projet, intitulé « 2000 et moins » (pour les communes de moins de 2000 habitants), donnera lieu à de nombreuses publications, notamment dans Le Parisien Week-End, Ebdo, Le Monde, Village ou La Croix. Constance Decorde vit à Paris.
Elle a intégré le studio Hans Lucas en 2015 et le collectif de journalistes Les Incorrigibles en 2016.

Concours / festivals / expositions:
Exposition à la Rotonde Stalingrad à Paris en 2012: « Les déracinés du Nord Kivu »
Coup de coeur du Prix P.O.M (Petite Oeuvre Multimédia) MAP Freelens en 2014: « Les rohingyas de l'Arakan » (Projection à la Gaiété Lyrique à Paris)
Exposition à la Mairie du 4ème à Paris en 2014 : « Les rohingyas de l'Arakan »
Exposition à l'UPP (Union des Photographes Professionnels) en 2016 : « Iqrit, going back home »
Finaliste de la Bourse du Talent 2016, section Reportage : « Iqrit, going back home »
Exposition à la Quinzaine Photographique Nantaise (QPN) du 17 septembre au 17 Octobre 2016 : « I feel free ! »
Sélectionnée au prix Mentor #2 à Lyon en février 2018 avec « Iqrit : going back home »
Exposition aux Nuits Photographiques de Pierrevert du 26 au 29 juillet 2018 : « Igrit : going back
home »
Prix du Jury aux Nuits Photographiques de Pierrevert en 2018 pour sa série  projetée « I feel free ! »
Invitée des Nuits Photographiques d'Essaouira en octobre 2018 avec  la projection de sa série : "I feel free!"
Workshop :
Eyes in Progress, du 09 au 16 septembre 2018 : « Réaliser une série photographique » en immersion, avec le photographe Anders Peterson
Eyes in Progress, du 12 au 16 mars 2017 : « Le portrait photographique » avec le photographe Richard Dumas
Eyes in Progress, du 9 au 16 septembre 2015 : « Le projet de reportage documentaire au long cours » avec le photographe Patrick Zachmann
Kolegram, du 05 au 10 Mars 2015 « Prise de vues, portrait » avec le photographe Christian Chamourat
Formations :
Video Design, du 26/02/2018 au 09/03/2018 « Première Pro, Initiation longue »
Institut National des Archives (INA), du 01/06/2018 au 13/06/2018 : « Filmer et monter avec un refex numérique »
CFPJ (Centre de Formation Professionnel des Journalistes) du 30/05/2016 au 01/07/2016 : « Ecrire pour être lu »


Before being a freelance photojournalist, Constance Decorde worked in the humanitarian area, on the field in Sri Lanka and at the communication department of International NGOs, where she goes to Chad, Pakistan or Liberia to gather stories. She graduates in multimedia photojournalism at the EMI-CFD (Paris) in 2012 and becomes specialized in reportages (Democratic Republic of Congo, Myanmar, Palestine, Israël, France...) More interested in news and societal issues, she regularly works with various media and NGOs, in France and abroad, and is particularly covering stories about minorites and uprooted people struggling for their identities. Based in Paris, Constance is part of the Hans Lucas Studio since the end of 2015.
Grants / exhibitions / festivals:
Exhibition at la Rotonde Stalingrad à Paris in november 2012: « Les déracinés du Nord Kivu »
Coup de coeur du Prix P.O.M (Petite Oeuvre Multimédia) MAP Freelens in october 2014: « Les rohingyas
de l'Arakan » (Screening at la Gaiété Lyrique à Paris)
Exhibition at la Mairie du 4ème à Paris in march 2014 : « Les rohingyas de l'Arakan »
Exhibition at l'UPP (Union des Photographes Professionnels) in march 2016 : « Iqrit, going back home »
Finaliste de la Bourse du Talent 2016, section Reportage : « Iqrit, going back home »
Exhibition at the Quinzaine Photographique Nantaise (QPN) in september/October 2016 : « I feel free ! »
 

Constance Decorde

Based in Paris (France)

portfoliorsssee archive

FRANCE - PROTECTION CIVILE - PARAMEDIC ASSOCIATION - FOOD DISTR…

Ce soir, la protection civile de Paris 17eme effectue une maraude dans les rues de Paris et les hotels reserves aux personnes les plus precaires. Ils distribuen (...)

FRANCE - PROTECTION CIVILE - PARAMEDIC ASSOCIATION - PARIS 17

1er Mai 2020, Paris, France. La protection civile du 17eme arrondissement de Paris est aujourd hui de garde avec le SAMU 75. Gersende, Nathan et Nicolas sont pr (...)

Restaurateurs Solidaires / Aux Deux Amis - PARIS - FRANCE

Les Deux Amis, un bar connu de la rue oberkampf, a du fermer depuis le 14 mars, comme tous les commerces dans le domaine de la restauration. Le patron, David,  (...)

Restaurateurs Solidaires / Ecotable: Restaurons les soignant.e.…

Depuis trois semaines, l equipe de La Communauté Écotable se mobilise pour soutenir celles et ceux qui sont en première ligne face à l epidemie. Grâce à un appe (...)

Laboratoire de fabrication de gel hydroalcoolique a ciel ouvert…

Dans le 6eme arrondissement de Paris, la pharmacie Delpech fabrique du gel hydroalcoolique en pleine rue et produit environ 10 000 litres par jour destinés autr (...)

Confinement à Paris - FRANCE

Paris sous le confinement déclaré le 17 mars 2020 à midi.

Journal de Confinement / Série superficielle sur la vie en conf…

Cette serie est un journal photographique de confinement, leger puisqu il ne traite pas de la gravite de cette pandemie, mais de ses consequences plutot superfi (...)

Catalan Lobster

In september, I had the chance to attend a masterclass with the great Swedish photographer Ander Peterson (with Eyes in Progress), where I had to go way beyond  (...)

L'heure creuse

Chronique de la jeunesse dans le village du Ferret, avant la pleine saison, entre rues vides et maisons fermées et un certain contentement d'habiter ici.

Youth

"Youth" est une série au bord de la rivière à Nyons, au fil de l'amitié d'une bande de filles de 16 ans, avec la charismatique Cybélia au centre.

Le champ des possibles

Partout en France, de jeunes actifs et entrepreneurs se réinventent dans le monde rural. De la Mayenne au Cantal, de la Côte d'Or au Morbihan, de la Charent (...)

Iqrit : going back home

"Golda Meir avait dit que la 3ème génération aurait tout oublié de la Nakba. Nous lui montrons qu'il n'en est rien". Iqrit est un village situé en G (...)

Les déracinés du Nord Kivu

Meurtrie par près de 20 ans de conflit, la région des Kivus, à l'est du pays, compte plus de 2 millions de personnes déplacées. Ayant fui la reprise des combat (...)

Les dessous de la Jungle

Installé depuis mars 2015, le camp de migrants à Calais, aussi appelé la "nouvelle jungle", s'étend sur 18 hectares; environ 5 000 migrants y vivent.  (...)

Portraits

Série de portraits réalisés au fil du temps. (Cette série s'agrandit au fur et à mesure des rencontres)

I feel free!

« Ca fait partie de ma vie. Je ne peux pas faire un pas sans le pratiquer ». Sami, 21 ans, originaire de Jérusalem, a crée en 2008 la première équipe Palestinie (...)

Gaza: the mirror effect

La guerre de Gaza de l'été 2014 intervient après plusieurs événements s'étant déroulés au mois de juin 2014, dont l'assassinat de trois adolescents israéliens  (...)

Les Rohingyas de l'Arakan

Suite aux 2 vagues successives d'affrontements avec la communauté bouddhiste en juin et octobre 2012, plus de 140 000 Rohingyas vivent dans des camps éparpillés (...)

Le chant des colibris

Le chant des colibris est un appel lancé en 2017 par le Mouvement Colibri pour se mobiliser collectivement et individuellement en faveur d'une transition écolog (...)

Allaitement Paternel

Et si l'allaitement paternel devenait possible?