1 / 16
slider (16)contact planche (16)fullscreen (16)

 

Lilian Cazabet

Florent Mamet, la musique comme point d'orgue

Florent Mamet, the organ player

→  commander un tirage papier
EN | FR

«Avoir la foi en quelque chose n'est pas forcément un principe religieux».
Florent Mamet baigne dans la musique depuis son enfance dans les Hauts-de-France. Fils d'un organiste, il a rapidement fait le choix de suivre les traces de son père qui jouait de l'orgue de jazz dans la maison familiale l'hiver venu. Loin d'être un musicien ordinaire, Florent, après avoir obtenu une maîtrise en musicologie  au  Conservatoire de  Toulouse,  a intégré le Conservatoire  de Musique de Paris où il a gagné quatre prix en écriture musicale. Aujourd'hui organiste professionnel et directeur du Conservatoire de Carcassonne, il conserve inlassablement son amour pour l'écriture et l'improvisation musicale. La spiritualité ainsi que l'humanisme occupent une place importante pour l'organiste. Selon lui, «l'enjeu de l'orgue est à la fois un enjeu d'indépendance au niveau de la coordination motrice entre les mains et les pieds, mais aussi un enjeu mécanique par le biais de pédales à bascule permettant de faire varier le volume». Lorsqu'il conduit une messe, Florent met un point d'honneur à maîtriser la puissance de son instrument de façon à ne pas envahir l'espace sonore. Il considère que l'organiste est au service des fidèles et du prêtre notamment pour accompagner les chants, porter à la méditation ou encore prolonger l'homélie. Dans la symbolique baroque, «l'orgue est le représentant de l'église céleste», il a ainsi comme rôle de «manifester que les gens morts ne le sont pas vraiment». Hormis la musique classique, l'organiste a des goûts éclectiques : il lui arrive d'écouter du dancefloor ou du  hard-rock, même s'il conserve un regard émerveillé pour la musique française de la fin du 19ème siècle. Il est influencé par le Requiem de Gabriel Fauré ainsi que par l'oeuvre de Maurice Ravel dont il souligne la finesse et la poésie dans leur écriture musicale. Attentif à son quotidien, il compose régulièrement des poèmes qu'il interprète en musique par la suite. Une mésange agonisante après avoir heurté une vitre lui a par exemple inspiré un morceau dont l'atmosphère cruellement réaliste est parfaitement retranscrite.

"Having faith in something is not necessarily a religious principle".
Florent Mamet has been immersed in music since his childhood in the Hauts-de-France region. Son of an organist, he quickly made the choice to follow in the footsteps of his father who played the jazz organ in the family home in the winter. Far from being an ordinary musician, Florent, after obtaining a master's degree in musicology at the Conservatoire de Toulouse, joined the Conservatoire de Musique de Paris where he won four prizes in music writing. Today, as a professional organist and director of the Conservatoire de Carcassonne, he tirelessly retains his love for writing and musical improvisation. Spirituality and humanism occupy an important place for the organist. According to him, "the challenge of the organ is both an issue of independence in terms of motor coordination between hands and feet, but also a mechanical issue through rocking pedals to vary the volume". When he leads a mass, Florent makes it a point of honour to control the power of his instrument so as not to invade the sound space. He considers that the organist is at the service of the faithful and the priest, in particular to accompany the songs, to lead to meditation or to prolong the homily. In Baroque symbolism, "the organ is the representative of the heavenly church", its role is to "show that dead people are not really dead", and apart from classical music, the organist has eclectic tastes: he sometimes listens to dancefloor or hard-rock, even if he keeps an amazed look for French music of the late 19th century. He is influenced by Gabriel Fauré's Requiem and Maurice Ravel's work, whose finesse and poetry he emphasizes in their musical writing. Attentive to his daily life, he regularly composes poems that he then performs to music. For example, a dying tit after hitting a window inspired him to write a piece whose cruelly realistic atmosphere is perfectly transcribed.