1 / 24
slider mode (24)sheet mode (24)fullscreen mode (24)

 

Julien Ermine

Kirghizistan pays meconnu et merveilleux

Kyrgyzstan, a little-known and wonderful country

→  commander un tirage papier
EN | FR

LE PEUPLE KIRGHIZE.

Loin des clichés sur les pays en «-stan » à l'instar de la plupart de ses voisins (Ouzbékistan ? Tadjikistan - Kazakhstan), le peuple kirghize est très agréable malgré les barrières culturelles et les difficultés à communiquer avec une population qui parlent presque exclusivement le russe ou le kirghize. On se plait à communiquer lentement par gestes, par regards, par sourires. La gentillesse de leur comportement fait rapidement oublier ces menus désagréments. Les kirghizes sont intéressés mais toujours sans arrières pensées, ce qui me direz-vous est un réel gage d'honnêteté. Le sens de la relation humaine dans ces lointaines contrées est de qualité.
Arrêtez vous quelques minutes au bord de la route avec votre sac, des voitures s'arrêteront ça et là d'elle même pour vous proposer gratuitement de vous emmener ; La culture de l'auto-stop y est omniprésente. De manière générale, le pays est très hospitalier.

N'hésitez donc pas à vous perdre, à ne pas tout planifier. Laissez vous porter au hasard d'une rencontre ou encore d'une simple invitation à boire le thé dans une yourte ou chez un berger. Peut-être vous aventurerez-vous à tester la boisson traditionnelle composée de lait de jument fermentée, le fameux « Koumis ». Accrochez votre estomac, l'expérience en vaut le détour. L'alimentation quand à elle, est essentiellement tournée vers la nourriture carnée (moutons ? cheval et dans une moindre mesure poulet) Pour l'anecdote, le peuple kirghize - à 100 % « carnivore »- estime généralement que le poulet n'est pas une viande, et peut donc à ce titre, faire allègrement partie d'un plat considéré pour eux comme végétarien).

LES GRANDS ESPACES

Les villes kirghizes n'ont que peu de charme. On ne va pas le se cacher, le principal intérêt de ce pays enclavé, et non des moindres, réside dans la beauté de ces grands espaces. Le Kirghizstan est très montagneux. La moitié du pays se trouve à plus de 3000 mètres d'altitude. Les plus hauts sommets, le pic Lénine et le pic Pobedy culminent tout deux à plus de 7000 mètres. Les amateurs de treks (à pied ou à cheval) et autres amoureux de paysages grandioses seront servis à coup sûr.

Le pays se compose principalement de deux chaines montagneuses. L'une à l'est, plutôt de type alpin, est composée principalement de crêtes rocheuses aux sommets enneigés avec une végétation relativement dense dans ses vallées en contrebas. Au sud et à l'ouest les hauts sommets côtoient des monts et des vallées gigantesques, tout en rondeur où presque rien ne pousse mis à part l'herbe des montagnes qui offrent aux photographes de splendides vues de velours. Les visiteurs seront bluffés par la juxtaposition des ombres qui se dessinent sur des reliefs à couper le souffle, la densité des ciels changeants dans lequel se profilent parfois quelques éparses nuages bas, la beauté de ses nombreux lacs d'altitude qui propose un contraste agréable dans l'enchaînement des plans. Chaque vallée recèle quelque chose de très graphique? de très photographique. L'homme s'y sent tout petit, à l'instar d'une infime tâche blanche qui apparaît dans un décor gigantesque et que l'on questionne au premier abord. En y regardant de plus près, on s'aperçoit que chacun de ses petits points blancs posés sur le tapis vert qui s'offre à vous, ne sont rien d'autres que des yourtes, l'habitat traditionnel.

De nombreux troupeaux de moutons et de chevaux arpentent ses deux chaines montagneuses. Dans ces grands espaces, le cheval est d'ailleurs le principal et parfois le seul moyen de locomotion pour ce peuple de tradition nomade. La vie rurale et l'élevage mettent encore un peu plus en valeur ces panoramas cinématographiques démesurés.

Le Kirghizstan, qui à certains égards se compare à la Mongolie, est encore peu visité. Le poids des traditions et des coutumes font battre le coeur du pays. Ces grand espaces nécessitent au minimum deux semaines de voyage bien que le pays ne paraisse pas si grand sur le papier (moins de 200000 km²). Mais qu'on ne s'y trompe pas les distances se calculent plus en temps de trajet qu'en kilomètres.
Le Kirghizstan a beaucoup à offrir à qui souhaite partir à l'aventure et profiter de la sérénité des paysages. C'est un pays qui surprend et séduit par la poésie qui partout vous entoure et berce vos pérégrinations. C'est un dépaysement assuré à qui aime profiter du temps qui passe et des grands espaces.
 

THE KYRGYZ PEOPLE.

Far from the clichés of countries in "-stan" like most of its neighbours (Uzbekistan - Tajikistan - Kazakhstan), the Kyrgyz people are very pleasant despite cultural barriers and difficulties in communicating with a population that speaks almost exclusively Russian or Kyrgyz. We like to communicate slowly by gestures, by looks, by smiles. The kindness of their behaviour quickly makes them forget these unpleasant little things. Kyrgyz people are interested but always without any ulterior motives, which you will tell me is a real guarantee of honesty. The sense of human relationship in these distant lands is of quality.
Stop for a few minutes by the side of the road with your bag, cars will stop here and there of their own accord to offer you a free ride; the culture of hitchhiking is omnipresent. In general, the country is very hospitable.

So don't hesitate to get lost, don't plan everything. Let yourself be carried away by a chance encounter or a simple invitation to drink tea in a yurt or at a shepherd's house. Perhaps you will try the traditional drink made of fermented mare's milk, the famous "Koumis". Hang on to your stomach, the experience is worth the detour. The food is essentially turned towards meat food (sheep - horse and to a lesser extent chicken). For the anecdote, the Kyrgyz people - 100% "carnivorous" - generally consider that chicken is not meat, and can therefore be a happy part of a dish considered for them as vegetarian).


WIDE OPEN SPACES

Kyrgyz cities have little charm. We will not hide it, the main interest of this landlocked country, and not the least, lies in the beauty of these wide open spaces. Kyrgyzstan is very mountainous. Half of the country is at an altitude of more than 3000 metres. The highest peaks, Lenin Peak and Pobedy Peak both peak at over 7000 metres. Trekkers (on foot or on horseback) and other lovers of magnificent landscapes will certainly be served.

The country consists mainly of two mountain ranges. One to the east, more of an alpine type, is composed mainly of snow-covered rocky ridges with relatively dense vegetation in its valleys below. To the south and west, the high peaks are surrounded by mountains and gigantic valleys, all in a roundness where almost nothing grows except the mountain grass that offers photographers splendid velvet views. Visitors will be amazed by the juxtaposition of shadows that appear on breathtaking landscapes, the density of changing skies in which some scattered low clouds sometimes appear, the beauty of its many high altitude lakes that provide a pleasant contrast in the sequence of shots. Each valley contains something very graphic... very photographic. Man feels very small, like a tiny white spot that appears in a gigantic setting and is questioned at first sight. If you look closer, you will notice that each of its little white dots on the green carpet that you can see are nothing more than yurts, the traditional habitat. 

Many herds of sheep and horses roam its two mountain ranges. In these wide open spaces, the horse is the main and sometimes the only means of transport for this people of nomadic tradition. Rural life and livestock farming further enhance these disproportionate film panoramas.

Kyrgyzstan, which in some respects compares to Mongolia, is still little visited. The weight of traditions and customs make the heart of the country beat faster. These large spaces require at least two weeks of travel, although the country does not look so big on paper (less than 200,000 km²). But make no mistake about it, distances are calculated more in terms of travel time than in terms of kilometres.


Kyrgyzstan has a lot to offer to those who want to go on an adventure and enjoy the serenity of the countryside. It is a country that surprises and seduces by the poetry that surrounds you everywhere and rocks your peregrinations. It is a sure change of scenery for those who like to enjoy the passing of time and the wide open spaces.