1 / 89
slider modesheet modefullscreen mode

 

Francois Lepage

Marion Dufresne, ravitailleur du bout du monde

→  commander un tirage papier

Marion Dufresne, ravitailleur des Terres Australes Françaises.

Archipels de Crozet et de Kerguelen, îles Saint-Paul et Amsterdam... Des confettis de république disséminés sur l'océan austral.  Là-bas, nul avion ne se pose, il faut y aller par les flots, traverser les 40èmes rugissants... Ces terres n'abritent guère que les vents. Aucun habitant permanent. Seule une poignée de scientifiques et de techniciens s'y relaient pour protéger l'extrême richesse de ces lieux, assurer la continuité des recherches scientifiques et maintenir la présence de la France?

J'ai embarqué un soir de mars sur le Marion Dufresne. Quatre fois par an, ce navire océanographique quitte l'île de la Réunion pour gagner des terres lointaines. Il opère parfois un détour vers les Iles Éparses dans le canal du Mozambique puis fait cap au sud pour 5 semaines.  Le navire effectue ainsi la relève des hivernants et apporte à ceux qui séjournent là-bas, de quoi assurer leur mission.
Aux Îles dites de la Désolation, loin du bruit du monde, de toutes ces choses inutiles qui vous éloignent de vous même, on retrouve ce sentiment inestimable, celui d'être proche de soi. Comme si cette contemplation de la nature ou la soudaine plongée dans un monde clos, communautaire et ouvert à la fois, permettait au dialogue intérieur de reprendre sa place...

De ce voyage est né un livre :
Marion Dufresne, ravitailleur du bout du monde chez Marines Editions, 2012.