+33 (0)6 20 69 81 00

francoise.lambert75[at]gmail.com

Francoise Lambert

Based in Paris (France)

Françoise Lambert vit et travaille à Paris. Journaliste de métier, elle poursuit depuis le début des années 2000 une activité de photographe auteur.
Elle approfondit sa démarche en suivant les cours du soir de l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles en 2005 et 2006.
Françoise explore dans son travail personnel la relation entre le documentaire et la fiction. Dans des photographies silencieuses et distanciées, elle interroge la fragilité des choses du monde ou la quête d'un paradis perdu, au travers de la question du paysage ou du rapport de l'homme à son environnement.
Son travail photographique a notamment été montré en 2006 et 2007 au Salon international d'art contemporain de Montrouge et en 2010 lors du festival Voies Off à Arles. Il a été projeté au BAL à Paris en 2011 et aux Nuits photographiques de Pierrevert en 2012.
Françoise Lambert a été lauréate des Rencontres photographiques du Xe 2013. La même année, elle décide de relier ses deux occupations de photographe et de journaliste.
Après une formation de photojournaliste multimédia à l'EMI-CFD à Paris d'octobre 2013 à mai 2014, elle place aussi au centre de sa production d'images des histoires qui traitent du social et de l'humain. 
Françoise Lambert est membre du studio Hans Lucas depuis 2015.

seriessee all series

Abkhazie, un pays entre parenthèses

L'Abkhazie ne figure pas sur les cartes. République autoproclamée, ruinée par un conflit sanglant et oublié avec la Géorgie en 1993, elle n'existe pas aux yeux  (...)

Voyage à Ostende

Mon père vient de mourir. Le désir qui m'animait, aller voir la mer à Ostende, devient quête photographique. Des questions d'enfant, essentielles, remontent à l (...)

Des sapins à la rue

Chaque début d'année, les sapins abandonnés fleurissent dans les rues de Paris. J'ai photographié ces dépôts sauvages comme Weegee photographiait les scènes de  (...)

Paysages élémentaires

Débardeuse

Barbara travaillait dans les bureaux à Bruxelles. Depuis deux ans, elle est une des rares femmes à exercer le métier de débardeuse.

Fête de Pâques à Saint-Jean-Baptiste de Belleville

Un reportage sur les célébrations de Pâques dans une paroisse parisienne.