+33 (0)6 34 44 04 48 (FR et whatsapp)

benoitdurandphoto[at]gmail.com

bio en

Jeune photographe de 23 ans, Benoît Durand a grandi en banlieue parisienne avant d'étudier le journalisme. Au cours de ses études, il a découvert une passion pour le photojournalisme et la photographie documentaire.
En mars 2017 pour la journée internationale du droit des femmes, il expose à Levallois un projet intitulé « Demain ne changera rien » sur la condition des femmes réfugiées syriennes au Liban où il a vécu plusieurs mois.
En 2018, il se spécialise avec la formation « Documentaire et écritures numériques » cofondée par Hans Lucas, le Graph et l'Université de Perpignan à Carcassonne et intègre le studio Hans Lucas.
Fortement inspiré par les thèmes où l'homme est au coeur, il travaille notamment sur l'exil et la condition humaine dans différents pays. 

22 years old young photographer, Benoît Durand grew up in parisian suburbs before studying at the French School of Journalism (EFJ) in Levallois. During his studies, he discovered uncovered a passion for photography and especially documentary photography.
In march 2017, for the International Day Women's Rights, he exposes in Levallois his project named "Tomorrow won't change anything" dealing about the living conditions of female Syrian refugees in Lebanon, where he lived several months. He is currently pursuing a degree "Photodocumentary and transmedias writings" at the Universitary Diploma of Graph, in Carcassonne.
Strongly inspired by topics where the Man is core, he works on exile and human conditions across countries. He joined Hans Lucas' studio in January 2018.

Benoît Durand

Based in Paris (France)

Currently in Beyrouth (Liban)

portfoliorsssee archive

Sahwat El Arz - l'Eveil du Cèdre

Depuis le 17 octobre, un soulèvement populaire sans précédent contre le système politique, la corruption, l'absence d'infrastructures, la pauvreté,... a lieu da (...)

Chlordécone : la mort silencieuse

92% des martiniquais, 95% des guadeloupéens sont contaminés. Aux Antilles, il est ancré au plus profond des corps mais reste tabou. Le chlordécone est un pe (...)

Liban : demission Hariri

Des manifestants celebrent l'annonce de la demission du premier ministre Hariri sur la place des martyrs après que des partisans du Hezbollah et de Amal ont att (...)

Liban : chaîne humaine

11ème jour de mobilisation, les libanais ont organisé une chaîne humaine de 171km reliant Tripoli à Sour pour montrer leur unité dans la mobilisation contre le  (...)

Liban : Ring Plaza, le combat continue

Le soir du 30 octobre au 1er novembre, des manifestants ont bloqué "le ring", une artère de Beyrouth à nouveau. La police tente de les déloger.

Liban : le Hezbollah et Amal saccagent le centre ville

13ème jour de mobilisation contre le système politique. Des partisans du Hezbollah et du mouvement Amal ont attaqué les manifestants puis saccagé le centre vill (...)

Liban : ring plaza

Depuis le 12ème jour de mobilisation, les manifestants ont mis en place une zone d'occupation sur le "ring", une artère de Beyrouth. Pendant quelques  (...)

Liban : 9ème soir

Au soir du 9ème jour, la mobilisation est redevenue festive et pacifique tout en restant revendicatrice. Les manifestants chantent toujours des slogans contre l (...)

Liban : révolution propre

Beyrouth, vendredi 25 octobre, 9ème jour de la mobilisation. Ils ont commencé à 10, aujourd'hui ils sont quelques centaines. Comme chaque matin depuis une semai (...)

Les algues sargasses : fléau des Caraïbes

Elles ont commencé à apparaître au début des années 2010. Aujourd?hui, les côtes de la Martinique au même titre que les autres îles des Caraïbes sont assaillies (...)

RDC : Martin Fayulu à Boma

Le candidat de l'opposition et favori des élections présidentielles est venu tenir un meeting à Boma, ville de l'ouest de la RD Congo.

La vague

Le lundi 15 octobre 2018, des intempéries ont frappé le département de l'Aude provoquant des inondations et une crue record depuis 1891. Les villes et villages  (...)

Entre Les Murs

Vie d'un squat dans le centre de Carcassonne. Ici, on partage tout entre les murs.