1 / 17
slider (17)contact planche (17)fullscreen (17)

 

Véronique Popinet

Covid-19 et pénurie d'équipement de protection : la communauté des fablabs et des makers se mobilise.

Covid-19 and protective equipment shortage: the fabalbs and makers community mobilizes.

→  commander un tirage papier
EN | FR

En pleine progression de la pandémie de Covid19 et face à la défaillance des institutions, la communauté des makers et des fablabs se mobilise dans le monde entier et localement pour faire face à la pénurie de matériel de protection.
Depuis le début de la crise sanitaire du COVID-19, les soignants mais aussi les autres professions qui continuent à travailler au contact des autres font face à une pénurie de matériel de protection. Des makers (ces "bricoleurs-bidouilleurs-touche-à-tout") s'activent tout autour du globe pour proposer des solutions. Qu'ils soient seuls chez eux avec une imprimante 3D ou qu'ils fassent partie d'un fablab ou d'une autre communauté, ensemble ils identifient les besoins, conçoivent des prototypes et lancent des productions. Le mouvement se fédère et s'organise à différents échelons. Le Réseau Français des Fablabs dont Chantier Libre, petit fablab associatif, est adhérent, a ainsi publié plusieurs recommandations de fabrication et participe avec d'autres acteurs au recensement des besoins et capacités de production.
Localement, en région Auvergne-Rhône-Alpes qui est une des régions les plus impactées de France, Chantier Libre a commencé la production bénévole de visières de protection en lien avec l'association CPTS (Communauté Professionnelle Territoriale de santé) du Roannais qui assure la coordination territoriale autour de la santé (hôpitaux et cliniques, associations de patients, structures médico-sociales et réseaux de santé).
Mathieu est secrétaire du Réseau Français des Fablabs et président fondateur du fablab associatif Chantier Libre. "Nous avons optimisé nos machines et modifié certains modèles de visières pour les adapter. Nous avons ainsi, grâce à nos différentes imprimantes 3D une capacité de production de 80 visières par jour. Si nous trouvons la matière première nécessaire à notre découpeuse laser, notre capacité de production montera à plusieurs centaines de visières par jour ! ". Il lance dans la presse locale et les réseaux un appel aux dons de matériaux et d'argent pour pouvoir assurer la production.

In the midst of the Covid19 pandemic and in the face of institutional failure, the maker and fablab community is mobilising worldwide and locally to face the shortage of protective equipment.
Since the beginning of the Covid19 health crisis, caregivers, doctors, nurses, but also all other professions that continue to work in contact with others, have been facing a shortage of protective equipment. Makers (these "do-it-yourselfers") are working around the globe to propose solutions. Whether they are at home alone with a 3D printer or part of a fablab or other community, together they identify needs, design prototypes and launch productions. The movement federates and organizes itself at different levels. The French Fablab Network, of which Chantier Libre, a small fablab association, is a member, has published several manufacturing recommendations and participates with other actors in the identification of needs and production capacities.
Locally, Chantier Libre has started the voluntary production of protective visors in association with the CPTS association (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé) of Roannais which ensures territorial coordination around health (hospitals and clinics, patient associations, medico-social structures and health networks).
Mathieu is secretary of the French Fablabs Network and founding president of the fablab associative Chantier Libre. "We have optimized our machines and modified some face shields models to adapt them. Thanks to our various 3D printers, we have a production capacity of 80 face shields per day. If we find the raw material necessary for our laser cutting machine, our production capacity will rise to several hundred visors per day! ". He appeals in the local press and networks for donations of materials and money to ensure the production.