1 / 20
slider (20)contact planche (25)fullscreen (20)

 

Rémi Decoster

NANTES - ZBEUL DE LA MUSIQUE

NANTES - ZBEUL DE LA MUSIQUE

→  commander un tirage papier
EN | FR

21 juin 2020 à Nantes, jour de fête de la musique, le préfet de Loire Atlantique, Claude d'Harcourt n'a pas autorisé aux groupes de musique d'investir les rues de Nantes et a interdit tout ventes d'alcool à emporter. Malgré cette interdiction de nombreuses personnes sont tout de même allé dans la rue, un an après la mort de Steve Canico, noyé dans la Loire suite à une charge de la police, intervention policière commanditée par ce même préfet : Claude d'Harcourt. Un camion avec un sound system a réussi à se balader une heure suivie par tout un groupe de plusieurs centaines de personnes voulant fêter la musique. Ils se sont fait chasser jusqu'à tard dans la nuit par des gendarmes mobiles, CRS, policiers et membres de la BAC. L'objectif des forces de l'ordre n'étant pas d'arrêter cette manifestation sauvage mais plus de les faire balader en lançant des gaz lacrymogènes, et finalement provoquer des lancers de projectiles pour ensuite procéder à des arrestations. Encore une fois la police n'a pas servi à maintenir l'ordre mais a été utilisée à des fins politiques. 

21 June 2020 in Nantes, the day of the music festival, the prefect of Loire Atlantique, Claude d Harcourt, did not allow music groups to take to the streets of Nantes and banned all sales of take-away alcohol. In spite of this ban, many people still took to the streets a year after the death of Steve Canico, who drowned in the Loire after a police charge. A truck with a sound system managed to drive around for an hour, followed by a whole group of several hundred people who were chased late at night by a large team of mobile gendarmes, CRS, police officers and members of the LAC.