1 / 23
slider (23)contact planche (23)fullscreen (23)

 

Rémi Decoster

FRA - MARCHE BLANCHE POUR MIREILLE KNOLL

FRA - PARADE FOR MIREILLE KNOLL

→  commander un tirage papier
EN | FR

Après le meurtre de Mireille Knoll le 23 mars 2018, une marche blanche est organisée par le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) pour défiler en mémoire de la victime, contre l?antisémitisme et contre toutes formes de racismes.
Plusieurs milliers de personnes, roses blanches à la main ont assisté à cette marche blanche emmené par un carré de tête composé des membres du CRIF et de plusieurs ministres dont Gérard Collomb (intérieur) et Jean-Michel Blanquer (éducation).

Les arrivées de Marine Le Pen présidente du Front National et de Jean-Luc Mélenchon chef de file de La France Insoumise ont provoquées de vives réactions au sein du cortège. Leurs venues n?étaient pas souhaitées par le CRIF. Sifflés et hués les deux politiciens ont dû quitter le cortège. Leurs arrivées à également semées la discorde entre les participants à la marche blanche, entre ceux qui essayaient d?expulser les deux responsables politiques et ceux qui au contraire ne voulaient pas leur prêter la moindre attention.
 

After the murder of Mireille Knoll on March 23, 2018, a white march is organized by the Representative Council of Jewish Institutions of France (CRIF) to parade in memory of the victim, against anti-Semitism and against all forms of racism.

Several thousand people, white roses in hand attended this white march led by a square head composed of members of the CRIF and several ministers including Gerard Collomb (Ministry of interior) and Jean-Michel Blanquer (education).

The arrivals of Marine Le Pen president of the National Front and Jean-Luc Mélenchon leader of La France Insoumise provoked strong reactions within the procession.

Their comings were not desired by the CRIF. Whistled and booed the two politicians had to leave the procession. Their arrivals also sowed discord among the participants in the white march, between those who tried to expel the two politicians and those who on the contrary did not want to pay them the least attention.