1 / 27
slider modesheet modefullscreen mode

 

Michael Duperrin

Odysseus - l'Autre monde

→  commander un tirage papier

Depuis 3000 ans l?Odyssée nous passionne. C?est l?histoire d?un homme, Ulysse, qui veut rentrer chez lui mais aussi découvrir le monde et l?Autre. Si cette très ancienne histoire nous parle encore, c?est qu?elle traite de questions actuelles : l?identité, l?altérité et l?hospitalité.
En 2012, j?ai entrepris de refaire le voyage d?Ulysse dans les lieux supposés de ses aventures en Méditerranée. Je le documente en photo, en vidéo et en écrits, en tissant des échos entre le passé mythique et la réalité présente. L?expérience durera 10 ans, le temps du retour d?Ulysse à Ithaque.
Je me rends dans les lieux supposés des errances d?Ulysse, en m?appuyant sur les travaux de l?helléniste Victor Bérard qui a consacré des années à cette tâche folle de tenter de localiser les espaces mythiques dans la géographie réelle. Je voyage à travers des strates multiples, entre l?ici et l?ailleurs, le maintenant et l?hier, le réel et la fiction, à la recherche de d?échos entre passé mythique et réalité présente.
L?expérience durera dix ans, le temps que met Ulysse à retrouver Ithaque.
L'Autre monde est la première partie de cette Odyssée.
L?Odyssée est composée au VIIIème siècle avant notre ère, période de crise politique, sociale et économique en Grèce qui conduit de nombreux citoyens à émigrer vers le Sud de l?Italie. En un temps où il n?y a ni cartes maritimes ni outils de navigation, cette périlleuse traversée suscite nombres de craintes et fantasmagories. Dans cette région se situeraient les épisodes de l?Odyssée liés à l?Autre monde, celui de la magie et du surnaturel.
Ulysse devra ainsi résister au funeste chant des Sirènes, à la faim devant les vaches sacrées du soleil, échapper aux monstres Charybde et Scylla et aux géants anthropophages comme le Cyclope ou les Lestrygons qui ne respectent ni les dieux ni les lois de l?hospitalité, et se rendre jusqu?au seuil des Enfers pour y apprendre enfin le chemin jusqu?à Ithaque.
Ces photographies sont tirées en cyanotype, un des premiers procédés de tirage photographique, qui doit son nom à sa couleur.  Alors que nous voyons la Méditerranée et son ciel d?un bleu intense, le mot « bleu » n?existe pas dans la langue d?Homère. L?adjectif qui plus tard désignera un bleu foncé renvoie dans l?Odyssée au monde de la Nuit et des Enfers, c?est-à-dire à l?Autre monde. 
?