1 / 26
slider (26)contact planche (26)fullscreen (26)

 

Jérémie Lusseau

The white building

The white building

→  commander un tirage papier
EN | FR

Le White Building est un des immeubles iconiques de Phnom Penh, la capitale cambodgienne.

Construit dans les années 1960, il a été imaginé par l'architecte Khmer Vann Molyvann. Cette barre de béton de 350 mètres de long qui s'étend non loin du centre ville faisait partie d'un programme de rénovation urbaine et proposait un nouveau type d'habitat à loyer modéré, destiné à l'origine aux fonctionnaires.

Déserté ainsi que le reste de la ville entre 1975 et 1979, lors de l'arrivée au pouvoir des Khmers Rouges, il a été peu à peu réinvesti dans les années suivantes par de nouveaux habitants ou par des survivants du génocide.

Le White Building compte 468 appartements occupés par environ 2500 personnes. Étalées sur 4 étages, ses nombreuses coursives offrent le spectacle d'un habitat anarchique modelé au fil des besoins de ses occupants.

Le loyer des appartements du White Building est d'environ 80$ par mois. De nombreuses familles aux revenus très modestes partagent ces espaces d'une dizaine de mètres carrés. La plupart sont des migrants, venus des provinces du Cambodge dans l'espoir de trouver un emploi et une vie meilleure à Phnom Penh.

Le White Building souffre d'une très mauvaise image auprès de la population de la capitale qui le considère comme un repaire de délinquants, de toxicomanes et de prostituées.

Alors que le développement économique de la ville et du quartier qui abrite le Building se poursuit, des concessionnaires de voitures de luxe, des bars et des restaurants sont peu à peu apparus au pied de l'immeuble cinquantenaire et vétuste.

Dans le courant de l'été 2017, le ministère cambodgien de l'aménagement du territoire a annoncé que les travaux de destruction commenceraient le 17 juillet 2017. Le White Building sera remplacé par un luxueux immeuble de 21 étages auquel peu d'habitants historiques risquent d'avoir accès...

The white building is one of Phnom Penh's, the Cambodian capital city, most iconic building.

Built in the 1960's, it was designed by the Khmer architect Vann Molyvann. This 350 meters long concrete structure spreading nearby the city center was part of a urban renewal program and was supposed to host civil servants and their families.

Deserted, as well as the rest of the city, between 1975 and 1979 when the Khmer Rouge took the power, it has been repopulated little by little by new inhabitants who had survived to the genocide.

There are 468 apartments in the White Building, accommodating around 2500 people. Spreading on 4 levels, its numerous exterior passageways offer an anarchic sighting, evolving with the inhabitants needs.

The average rental price is around USD 80 per month. A lot of low earnings families share those small flats that are less than 20 square meters. Most of them are migrants coming from Cambodia's countryside, hoping to find a work and better living conditions in Phnom Penh.

The White Building suffers from a poor image among Phnom Penh's inhabitants, regarding it as a no-go zone populated by prostitutes and drug addicts.

As the economic development of the city skyrocketed in the past years, luxurious shops started to surround the old dilapidated Building.
During the summer 2017, the Cambodian Land Management Ministry announced that the demolition would start on July 17th, in order to give place to a luxurious 21 levels building...