1 / 19
slider modesheet modefullscreen mode

 

Sophie Loubaton

Tours, centre et périphérie

→  commander un tirage papier

Dans ces zones du nord et du sud de Tours, on retrouve les enseignes de tous les espaces périphériques, de Kiloutou à Buffalo Grill. En centre-ville, il y a sûrement Zara et H&M. Les villes sont segmentées et ont désormais partout les mêmes caractéristiques. Mais seuls les centres-villes conservent une certaine singularité. (...) Et c'est encore dans les centres-villes que subsistent boutiques et restaurants. (...). À l'inverse, Mc Do et Pizza Hut des zones périphériques vont servir une nourriture standardisée. (...) Ce qui frappe également dans ces espaces, c'est l'absence de repères traditionnels pour le piéton. Et les centres-villes sont d'autant plus piétonnisés que tous les espaces périurbains sont structurés, submergés, organisés par la voiture. Même les enseignes y sont à l'image de la signalisation routière : efficaces, aux couleurs tranchées et vives. Les bâtiments sont eux aussi séparés, distincts. Dans le centre-ville au contraire, les couleurs sont pastel, les façades s'enchaînent et se fondent. Alors que le vide domine en périphérie, en centre-ville règne une atmosphère de côtoiement. (Monique et Michel Pinçon-Charlot, sociologues. )