1 / 34
slider modesheet modefullscreen mode

 

Marie Tihon

Prison "à la carte"

→  commander un tirage papier
EN | FR

La prison pour femmes de San Diego se trouve dans le coeur historique de Carthagène des Indes, une ville touristique au Nord de la Colombie. Dans ce milieu carcéral, chaotique, surpeuplé et où la violence règne, le restaurant Interno a ouvert au public en décembre 2016. La prison pour femmes de San Diego fait office de pionnière en matière de réinsertion et d'amélioration des conditions de détention. Outre l'expérience unique de déguster en prison des plats gastronomiques servis par des détenues, il permet avant tout aux prisonnières de San Diego de bénéficier de « segundas oportunidades » (secondes chances), comme indiqué sur le mur de la façade du restaurant.

Le restaurant a été créé par la Fondation Accion Interna dirigée par Johana Bahamon. Cette célèbre actrice colombienne, tenait à offrir de nouvelles perspectives d'avenir aux détenues. Elles sont formées au travail en cuisine et en salle par des chefs étoilés de la région afin de leur redonner l'estime d'elles-mêmes : « Tout a changé depuis Interno, avant nous ne faisions rien, et maintenant nous pouvons faire quelque chose de nos mains et démontrer au reste de la société que nous en sommes capables. On se sent utile », s'accordent-elles à dire. La réhabilitation passe ici à travers les plats pour ces détenues qui, privées de liberté, ont également  trop souvent perdu leur confiance en elles. Tout comme les visiteurs qui finissent par oublier qu'ils sont en prison lorsqu'ils rentrent dans ce restaurant chaleureusement décoré, les prisonnières voient en ce lieu une réel échappatoire.

Une trentaine de femmes travaillent dans le restaurant, ce qui leur permet de diminuer leur peine de prison tout en percevant un salaire. Le reste des bénéfices du restaurant sert à améliorer la qualité de vie des 180 détenues.

Reportage réalisé en collaboration avec Emilie Dejasse.

 

The San Diego Women's Prison is located in the historic heart of Cartagena de Indias, a tourist town in northern Colombia. In this overcrowded prison where violence reigns, the Interno restaurant opened to the public in December 2016. The San Diego Women's Prison is a pioneer in reintegration and improvement of detention conditions. In addition to the unique experience of serving in prison gourmet dishes served by inmates, it primarily allows the prisoners of San Diego to benefit from "segundas oportunidades" (second chances), as displayed on the restaurant's facade.

The restaurant was created by the Accion Interna Foundation currently headed by Johana Bahamon. This famous Colombian actress wanted to offer new opportunities for inmates. They received workshops by local starred chefs to learn them cooking and service skills in order to give them back some self-esteem : "Everything has changed since Interno, before we were not doing anything, and now we can do something of our hands and prove to the rest of the society that we are capable of it. We feel useful.", they say. For these inmates deprived of freedom, often bereft of confidence, cooking and serving meals encourages the rehabilitation process. When entering this warmly decorated restaurant, visitors and inmates alike end up forgetting they are inside a prison.

Thirty women work in the restaurant, which allows them to reduce their prison sentence while receiving a salary. The rest of the profits from the restaurant serve to improve the quality of life of the 180 inmates.

A report carried out in cooperation with Emilie Dejasse.