1 / 17
slider modesheet modefullscreen mode

 

Mathieu Génon

Musiciens du métro

→  commander un tirage papier

Ils sont environ 300 musiciens accrédités chaque semestre par la RATP. La structure qui leur est réservée, Espace métro accords (EMA), fête ses vingt ans d'existence. Elle organise fin mars et à l'automne des castings pour sélectionner parmi 2 000 candidats ceux qui pourront se produire auprès des quelque 5 millions de voyageurs quotidiens du réseau. L'accréditation est valable six mois, moyennant quelques règles à respecter : ne pas jouer dans les rames ni sur les quais, ne pas faire la manche ni vendre de disque, ne pas utiliser d'ampli, ne pas couvrir les annonces sonores Autant de consignes avec lesquelles les musiciens s'arrangent. Le transporteur privilégie la diversité de l'offre musicale, pour refléter tous les goûts des voyageurs. Il se présente également comme un dénicheur de talents. « Le métro est devenu un tremplin, indique Antoine Naso, le directeur artistique de la RATP. Nous accélérons le parcours d'artistes en leur donnant de la visibilité et un accès à des festivals partenaires comme Solidays ou Rock en Seine ainsi que des émissions télévisées. » Des musiciens aujourd'hui confirmés ont fait leurs gammes dans les couloirs du métropolitain, se plaît à rappeler le réseau, parmi lesquels Keziah Jones, Lââm, Dany Brillant, Ben Harper, plus récemment Pep's et Zaz.