1 / 6
slider modesheet modefullscreen mode

 

Elisa Perrigueur

Hors contrôle

→  commander un tirage papier
EN | FR

Le 1er décembre 2018, des manifestations à l'appel du mouvement des "gilets jaunes" ont secoué Paris et de nombreuses villes françaises. Les scènes observées dans la capitale sont extrêmes : voitures calcinées dans les rues huppées du XVI ème arrondissement, brasiers allumés autour des quartiers Opéra, Madeleine, Place Vendôme, détérioration de l'Arc de Triomphe, véhicules de police anéantis, manifestants tabassés... 
Ces éléments et images marquants sont ceux des colères qui touchent la France et progressent sous le mandat du Président Emmanuel Macron. Ce dernier est resté "sourd" aux appels initiaux des "gilets jaunes", selon eux. Son silence ces dernières semaines a alimenté la rage. Le mépris, dont l'accusent ces détracteurs, a poussé à bout. Plusieurs luttes convergent désormais, dans la confusion : habitants de province, de banlieue, agriculteurs, infirmiers, lycéens, ambulanciers...
J'ai voulu peindre ce mélange inquiétant de colère et de rage en plein Paris, qui m'a marquée par son intensité et sa nouveauté. Rarement, jusqu'ici, les rues des quartiers chics connaissaient des débordements. Rarement, des habitants des villes moyennes viennent défier les politiques jusque dans la capitale. Rarement, les colères convergent si intensément. 

Victor Hugo décryptait : "De quoi se compose l?émeute ? De rien et de tout. D?une électricité dégagée peu à peu, d?une flamme subitement jaillie, d?une force qui erre, d?un souffle qui passe. Ce souffle rencontre des têtes qui parlent, des cerveaux qui rêvent, des âmes qui souffrent, des passions qui brûlent, des misères qui hurlent, et les emporte". (Les Misérables. IV, Livre 10. Le 5 juin 1832. IV, 10, 1. La surface de la question)
(Peintures acryliques et aquarelles)

1st december. Scenes in the french capital are historic. Demonstrations, called by the vast movement "yellow vest", struck the country. In Paris, cars burned in wealthy parts of the city, fires started in several streets close to Opera, Madeleine, Triumph Arch damaged... These pictures are those of an anger which is rising in France, since the election of the President Emmanuel Macron, in 2017. He kept silent since the beginning of the "yellow vest" movement mid-November. But his comptent, according to his distractors, is driving people in the streets.  

I wanted to paint this mix of anger and rage in the heart of Paris.