1 / 16
slider (16)contact planche (16)fullscreen (16)

 

Doriane Letexier

Nara et ses animaux sacrés

Nara and its sacred animals

→  commander un tirage papier
EN | FR

Située à quelques dizaines de kilomètres au sud de Kyoto et d'Osaka, Nara est une ville chargée d'histoire. Elle fut la capitale du Japon de 710 à 789. De nombreux édifices datant des 7ème et 8ème siècles s'y trouvent et sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.  
En plus de ces monuments exceptionnels,  la ville de Nara attire les touristes du monde entier pour son parc (502 hectares) , refuge d'environ 1300 cerfs Sika qui y vivent en semi-liberté et qui sont eux aussi désignés comme des « trésors naturels ». 
Selon la légende, au moment de la création de Nara, le dieu Takemikazuchi serait entré dans la ville sur le dos d'un daim blanc pour la protéger. C'est la raison pour laquelle les daims de Nara sont considérés comme des animaux sacrés, voire par certains comme des messagers divins gardiens de la ville. Au fil du temps, ils ont fini par devenir un véritable symbole et sont désormais aussi célèbres que le grand Bouddha du temple Todai-ji. 

Located a few dozen kilometres south of Kyoto and Osaka, Nara is a city steeped in history. It was the capital of Japan from 710 to 789. Many buildings dating from the 7th and 8th centuries are located there and are listed as UNESCO World Heritage Sites.  
In addition to these exceptional monuments, the city of Nara attracts tourists from all over the world for its park (502 hectares), a refuge for approximately 1300 Sika deer that live in semi-liberty and are also designated as "natural treasures". 
According to legend, at the time of Nara's creation, the god Takemikazuchi entered the city on the back of a white suede to protect it. This is why Nara's fallow deer are considered sacred animals, even by some as divine messengers who are the guardians of the city. Over time, they have become a true symbol and are now as famous as the great Buddha of the Todai-ji temple.