1 / 10
slider (10)contact planche (10)fullscreen (10)

 

Matthieu rosier

Les Disparitions - Démantelement du camp du Millénaire

→  commander un tirage papier

Communiqué du Ministère de l'intérieur datant du 23 mai 2018
"Face à l'ampleur prise par les campements à Paris, rassemblant aujourd'hui plus de 2 300 personnes, et pour remédier aux enjeux humanitaires qui ne sont plus supportables pour les parisiens, Gérard Collomb, Ministre d'État, ministre de l'Intérieur, a réuni le Préfet de police de Paris et le Préfet de la région Ile-de-France, pour leur demander de concevoir les modalités d'une opération d'évacuation, à mener à bref délai, qui concilierait les exigences de la mise à l'abri et de l'application du droit des étrangers.
Le Ministre d'État tient à rappeler qu'il s'agira de la 35ème mise à l'abri depuis 2015, avec ainsi plus de 28 000 personnes prises en compte."

Les Disparitions:
Ce que le ministère nomme "une mise à l'abri" est tout simplement une évacuation forcée, en bonne et due forme des réfugiés. Sans savoir où est ce qu'il vont être enmenés les occupants des bèrges du canal de Saint Denis sont, dans le calme, reveillés, nassés et escortés par groupe de dix vers des bus affrétés par la ville de Paris. Entre le soulagement d'une "prise en charge" qui les fera sortir de cette situation sanitaire hinumaine, les questionnement fusent et devant l'incapacité des associations et des autorités à apporter des réponses claires le doutes s'installe. Malgrè tout en trois heures de temps le campement est démantelé et le millier de réfugiés disparu.