1 / 29
slider (29)contact planche (29)fullscreen (29)

 

Fred Marie

Itinéraire d'un groupe Toulousain de musique métal

→  commander un tirage papier

Tempt Fate, c'est l'histoire de 5 gars qui font de la musique. Du garage à papa à la scène du Xtreme Fest, l'ascension d'un groupe de métal dans cet univers si particulier ne s'est pas faite toute seule. Retour sur un parcours, un enchainement d'évènements, et surtout, un sacré concert.
Si l'histoire de Tempt Fate est intéressante, c'est parce qu'elle illustre bien le fait que l'histoire d'un groupe est toujours à la fois banale et exceptionnelle, comme un amas de tranches de vies et de concours de circonstances.

Fin 2013, Pierre-Louis alias « Pilou » (Guitariste du groupe), cherche à monter un groupe de toutes pièces après de nombreuses expériences musicales rythmées de séparations et de rencontres. Sa volonté de créer et développer un projet musical est animée pour des pulsions internes somme toute insatiables « avoir un projet musical, c'est quelque chose qui me tient à coeur, ça me permet de sublimer, d'être dans l'exutoire, c'est une passion qui est un peu un moteur dans la vie, car ça occasionne des temps de rencontre, mais pour ça il faut trouver des musiciens et avoir un petit projet ». C'est à cette période qu'il rencontre Quentin (le batteur) et engage le projet avec lui « On a discuté, je lui ai proposé qu'on se rencontre et qu'on regarde les morceaux ensemble et ça s'est fait comme ça ». Ont suivis Simon, le chanteur, puis Samuel, le bassiste.

Au final, le groupe s'est construit surtout à travers des rencontres et l?entretien de relations amicales, point important pour la cohésion du groupe « Tempt Fate, c'est avant tout une bande de potes, c'est très important pour nous. Tous les groupes ne fonctionnent pas forcément comme ça, mais pour nous le plaisir reste important. Il faut pouvoir communiquer, pouvoir être ensemble, que le collectif puisse porter le projet, et c'est vrai que l'amitié sert à créer ce lien soutenant cette dynamique ».

Vient aussi le choix du nom du groupe. Ce qui parait être un détail vu de l'extérieur, constitue en fait la recherche d'un symbole qui rassemble, qui soude les membres, le tout forcément profondément ancré dans du sens autour d'anecdotes. En effet, rare sont les groupes qui choisissent leur nom au hasard, sans s'en préoccuper et sans chercher à s'approprier une identité. Et même lorsque c'est le cas, une telle démarche informe forcément sur une mentalité et une approche particulière, constructrice de sens malgré une (fausse) négligence affichée. Pour Tempt Fate, le nom du groupe symbolise leur amour pour le risque et la difficulté (« Tempt Fate » signifie en anglais « Tenter le diable ») : « Le nom du groupe vient d'une chanson du premier EP (« Blood Ice »), qui s'appelle « She Devil », et c'est la première fois qu'on abordé avec le batteur des structures rythmiques un peu complexes comme du 7/8, assez classique dans le métal, mais pour nous c'était nouveau et un peu périlleux, or « Tempt Fate » signifie « Tenter le destin », « Tenter le diable », avec ça le titre s'appelle « She Devil » donc voilà le nom est venu tout seul ».

En adéquation avec leur histoire, le style de Tempt Fate est également volontairement standard (un amalgame entre le Death, le trash et le Hardcore), et pourtant unique, et non figé « notre style va peut-être un peu évoluer avec le temps notamment pour l'album en préparation, mais on a vraiment envie de conserver un style un peu éclectique, un peu flou, et pas faire quelque chose de très typé dans un seul style ».

Après deux ans de concerts à droite à gauche, et une longue structuration du groupe, Tempt Fate décroche l'opportunité de jouer sur la scène principale du Xtreme Fest, festival encore jeune (4ème édition en 2016) mais déjà d?envergure internationale. Etrangement, l'expérience se traduit à la fois comme une consécration et comme le début de quelque chose. Mais surtout, elle constitue un véritable défi, comme une mise à l'épreuve du groupe face à ce qu'ils recherchent « C?est vraiment une super opportunité pour nous, une sacrée date, et au final on a eu d'excellents retours, ça fait vraiment plaisir. Pour le groupe, c'était une façon de tester notre assurance, notre maturité. Il y avait du stress, on ne va pas le nier, mais c'est justement là où la maturité a joué son rôle au final. Le set a évolué, les compos ont évolué, notre cohésion a évolué, on s'est vachement préparé pour ce concert, avec beaucoup de sérieux, ça nous a permis de ne pas arriver à l'arrache et de nous sentir mal sur scène, là on était conscient, sûr de nous. Alors après des pains il y en a eu, mais on apprend à surmonter le truc et à tenir notre set le plus correctement possible. Donc au final ça s'est vraiment super bien passé, on a surtout senti du bon stress, celui qui galvanise, qui nous permet de catalyser notre énergie et de donner ce qu'on a de meilleur ».

Assis sur quelque chose qui leur semble désormais plus solide, Tempt Fate se tourne maintenant vers l'avenir, avec des projets pleins la tête, comme un clip, une tournée automnale, et surtout un album en préparation, prévu pour l'Automne 2017.

Texte : Simon Marquez