+33 (0) 675952033

dbizet[at]orange.fr

bio en

Didier Bizet a travaillé de nombreuses années en tant que directeur artistique pour le compte de clients internationaux en agences de publicité en France et à l'étranger. En 2015, il se consacre uniquement à la photographie et rejoint le studio Hans Lucas. Ses attirances vont vers les anciens pays du bloc soviétique « où la mélancolie du temps se laisse docilement photographier ». Entre photographie d?auteur et documentaire,
la photographie est pour lui un vrai apprentissage de l'environnement. « Elle me facilite et parfois me donne des réponses à mes propres questionnements sur les sociétés. Elle n'est pas que plaisante mais aussi nécessaire à ma propre expérience de vie. Le monde qui m'entoure évolue, se modernise, se modifie, me surprend. Je suis à la recherche de curiosités de notre société moderne afin de les comprendre. »
Didier Bizet est diplômé de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts et licencié en histoire de l'art. Il publie ses reportages dans la presse internationale : Stern, La Croix, Le Figaro magazine, Geo, The Washington post web, National geo web, Newsweek Japan, Aftenposten Innsikt,
D La Republica, Sunday Times, NZZ, The Guardian, De Standaard, Polka, Le Vif. Son travail a été exposé dans de nombreux festivals en France et à l'étranger. Il a reçu en 2020 le Sony Award pour sa série Baby boom publiée de nombreuses fois en France comme à l'international et projetée en 2020 à Visa pour l'image.
 

Didier Bizet worked for many years as an art director for international clients in advertising agencies in France and abroad. In 2015, he devoted himself solely to photography and joined the Hans Lucas studio. He is attracted to the former Soviet bloc countries "where the melancholy of time is obediently photographed". Between authorial and documentary photography, Photography is for him a real learning experience of the environment. "It facilitates me and sometimes gives me answers to my own questions about societies. It is not only pleasant but also necessary for my own life experience. The world around me is evolving, modernizing, changing, and surprising me. I am looking for curiosities of our modern society in order to understand them. » Didier Bizet is a graduate of the École Nationale Supérieure des Beaux-Arts and has a degree in art history. He publishes his reports in the international press: Stern, La Croix, Le Figaro magazine, Geo, The Washington post web, National geo web, Newsweek Japan, Aftenposten Innsikt, D La Republica, Sunday Times, NZZ, The Guardian, De Standaard, Polka, Le Vif. His work has been exhibited in many festivals in France and abroad. In 2020 he received the Sony Award for his series Baby boom published many times in France and internationally and screened in 2020 at Visa pour l'image.

Didier Bizet

Based in Paris (France)

portfoliorsssee archive

Les coulisses de la Plagne.

Reportage dans les coulisses de la station de la plagne en février 2020.

Paris vide et confiné. Jour 3.

Paris vide et confiné. Jour 3.

Art Deco in Miami beach

L'avenir prometteur des éleveurs de l'Arkhangai.

Une cooperative Mongole aide les éleveurs et nomades à developper la laine de Yak. J'ai suivi 3 familles dans leur quotidien.

Un été en Crimée

Le 18 mars 2014, la Russie annonçait que la province ukrainienne de Crimée allait rejoindre la fédération de Russie après le «oui» au référendum. Le tourisme en (...)

L'interminable hiver au bord de la mer d'Aral

L'hiver, au bord de la mer d'Aral, la température avoisine les -20°. Les yourtes des anciens nomades des steppes Kazakh, ont été remplacées par des maisons en b (...)

Pyongyang Paris

May 9, victory day in Moscow.

The 9 of May, thousands people from Moscow and around come into the center to celebrate the end of the war. From Beleradska station till the red square, Russian (...)

Résurection de la petite mer d'Aral.

Dans le petit village de Tastubek situé à 90 km d'Aralsk, l'ancien port principal de la petite mer d'Aral, les années soviétiques ont laissé quelques traces que (...)

Résurection de la petite mer d'Aral.

Dans le petit village de Tastubek situé à 90 km d'Aralsk, l'ancien port principal de la petite mer d'Aral, les années soviétiques ont laissé quelques traces que (...)

Le manège pour tous.

«Neu-Neu» ce sont les énormes barbes à papas, la musique excessive des dj forains, les chromies pétantes, les enfants qui rêvent, les ados crâneurs, les amoureu (...)

Itinéraire d'une mélancolie.

En traversant les villes souveraines, puis le Tatarstan, l'Oudmourtie et l'Oural, j'ai constaté un pays mélancolique, chaotique, grinçant et qui semble abandonn (...)

Lenin Palace

Le Metropolitain de Moscou est sans aucun doute le plus beau du monde. Les plus grands architectes de l'ère soviétique ont contribué dès 1933 à édifier l'un des (...)

Les fous patriotes au Belarus.

Joseph Staline mettra en place la Ligne de Staline avec 7000 bunkers construits de la Baltique à la mer Noire entre 1928 et 1939 pour contrer une éventuelle ag (...)

ASTANA, LA PROMETTEUSE DU KAZAKHSTAN.

Situé dans le nord du pays et en pleine steppe, Astana est la capitale du Kazakhstan depuis 1997. Le président Noursoultan Nazarbayev a délaissé l'ancienne capi (...)

Yom Yerushalayim, la prise de Jérusalem

Chaque année vers la fin mai, la communauté Israélienne fête la réunification de Jérusalem, appelé également Yom Yeroushalayim. Ce jour célèbre la réunification (...)

Érythrée, un goût de Macchiato oriental.

L'Érythrée est le curieux mélange d'une ancienne colonie Mussoliniène au goût de Macchiato napolitain et d'un passé Ottoman aux couleurs arabisantes, elle est a (...)