1 / 31
slider modesheet modefullscreen mode

 

Valerio Vincenzo

Borderline

Borderline

→  commander un tirage papier
EN | FR

Le long des 16.500 Km des frontières internes de l'Europe de Schengen. Projet en cours depuis 2007. Frontière: ligne idéale, au tracé arbitraire, généralement jalonnée par des signes conventionnels (Petit Robert). - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - L'Europe unifiée, en supprimant la plupart des contrôles d'identité et des installations douanières, a redessiné la notion de limite d’Etat. En d'autres temps, les images d'une frontière ne pouvaient être celles que nous montrent Valerio Vincenzo. Espace de tension et d'affrontement, l'endroit ne se serait sans doute pas prêté à cette photographie presque sereine, colorée et stabilisée par le grand format carré. Presque sereine, mais pas tout à fait, parce que le talent de l'auteur est de laisser transparaître dans le bucolique des lieux ce qui perdure de l'absurde, du sourdement inquiétant attachés à la notion de frontière. Cicatrices mal refermées d'affrontements immémoriaux, les marques infligées au paysage sont d'autant plus chargées d'étrangeté qu'elles ont perdu leur sens, idéogrammes d'une langue désormais perdue dans le grand mouvement d'unification géopolitique de l'Europe. Vidés de leur raison d'être mais non réaménagés, les no-man's lands frontaliers voient la nature reprendre peu à peu ses droits, reléguant les lignes tracées par les hommes dans une sorte d'inconscient du paysage. Les photographies de Valerio Vincenzo ont saisi ce qui est inscrit en creux dans ces lieux débarrassés des passions de l'histoire. Christian Maccotta/Boutographies Montpellier

Along the European Borderlines after the Schengen agreements