1 / 31
slider (31)contact planche (46)fullscreen (31)

 

Virginie Merle

Sonia, Aide à domicile

Sonia, Home Help

→  commander un tirage papier
EN | FR

Une présence indispensable à la bonne santé des personnes âgées à domicile.
Sonia Koffi, diplômée Assistante de soin en gérontologie, est aide à domicile dans Paris,  pour  "Atmosphère", une structure associative crée par une assistante sociale qui se rendait compte de l'importance du nombre de personnes isolées.  Une structure basée sur des valeurs humanitaires qui pense engagement humain et vocation.
La vocation, Sonia l'a découverte, quand s'ennuyant dans le domaine comptable, elle a voulu faire quelque chose d'utile et qui fasse sens. Le souvenir de sa grand-mère aussi, en Afrique, qui était maltraitée par une de ses filles et par tout le village qui la pensait folle et la traitait de sorcière, alors qu'elle était atteinte de la maladie d'Alzheimer.  De ce choc, elle s'est demandée combien de personnes subissaient cela. 
En 2019, elle a reçu une formation d'ASG financée par Atmosphère, grâce au directeur,  Mr Coudre, qui a vu en elle sa motivation  malgré sa récente reconversion, cinq ans auparavant.  Pour l'instant, elle patiente pour obtenir un poste d'Asg car peu de places sont disponibles à ce statut diplômé. 
S'occuper des personnes âgées, Sonia le fait avec amour jusqu'à parfois faire des heures supplémentaires où s'enquérir de nouvelles au téléphone.  Elle prend le temps, ce qui semble être loin des possibilités dans certaines Ehpad, par manque de moyens. Mais malgré cela elle doit enchainer les visites sans vraiment de pauses au cours de ses longues journées.
Ce métier difficile d'aide à domicile mis en lumière au rang de métiers essentiels pendant le confinement car comme les infirmiers ou les médecins , elle devait se rendre très tôt dans Paris, venant d'une banlieue lointaine et soumise à divers risques d'agressions dans les transports ou les rues vides.
L'aide à domicile est également au coeur des débats sur les problématiques d'accompagnement à la fin de vie.
J'ai suivi Sonia chez deux de ses bénéficiaires de l'aide à domicile, l'un ayant des troubles psychologiques, l'autre la maladie de Parkinson, les rendant dépendants et isolés.

An indispensable presence for the good health of the elderly at home.
Sonia Koffi, a graduate Care Assistant in Gerontology, is a home help in Paris, for "Atmosphère", an associative structure created by a social worker who realized the importance of the number of isolated people.  A structure based on humanitarian values that thinks human commitment and vocation. 
Sonia discovered vocation when she got bored in the accounting field and wanted to do something useful and meaningful. The memory of her grandmother too, in Africa, who was mistreated by one of her daughters and by the whole village who thought she was crazy and called her a witch, when she was suffering from Alzheimer's disease.  From this shock, she wondered how many people were suffering from this.  
In 2019, she received an ASG training financed by Atmosphere, thanks to the director, Mr. Coudre, who saw in her motivation despite her recent reconversion five years earlier.  For the time being, she is waiting to get an ASG position because few places are available at this graduate status.  
Taking care of the elderly, Sonia does it with love, sometimes even working overtime or asking for news on the phone.  She takes the time, which seems to be far from the possibilities in some Ehpad, for lack of means. But despite this, she has to make a series of visits without really taking a break during her long days. 
This difficult job of home help highlighted as an essential job during the confinement because like nurses or doctors, she had to go very early in Paris, coming from a distant suburb and subject to various risks of aggression in transport or empty streets. 
Homecare is also at the heart of the debate on end-of-life support issues. 
I followed Sonia to two of her home help beneficiaries, one with psychological disorders, the other with Parkinson's disease, making them dependent and isolated.