+1 438 883-2595 (Canada + WhatsApp)

val[at]focuszero.com

Skype : vmazataud

bio en

Valérian Mazataud est un photographe documentaire indépendant basé à Montréal, Canada. Il s'intéresse particulièrement aux thèmes de l'immigration et des ressources naturelles.
Photographe autodidacte depuis 2009, il est détenteur d'un diplôme d'ingénieur agronome avec une spécialité en environnement marin. Ses projets photographiques l'ont amené à travailler au Moyen-Orient, en Afrique ou en Amérique Latine.
Il est représenté en France par le studio Hans Lucas. Ses images ont été publiées dans le Monde, der Spiegel, le Point, Telerama, Libération, The National Post. Il a également collaboré avec TV5, Radio-Canada, Le Devoir, La Presse, The Walrus, Nouveau Projet, Oxfam et Handicap International.
Il est récipiendaire de plusieurs prix et bourses en photographie et en journalisme au Canada et à l'étranger. Ses photographies ont été exposées lors des festivals Voies-Off Arles, Contact Toronto, Art Souterrain à Montréal, Rencontres Internationales de la Gaspésie et Zoom Saguenay, ainsi que dans plusieurs galeries et centre d'artistes de Montréal.
Il a travaillé en tant que biologiste marin, moniteur de plongée, éducateur scientifique et clown. Il a également effectué un tour du monde à vélo de plus de 21000 km à travers les cinq continents entre 2002 et 2004.
---
Valerian Mazataud is a freelance documentary photographer based in Montreal, Canada. He has a strong focus on immigration and natural resources.
A self taught photographer since 2009, he owns a Msc in agronomy with a specialty in marine biology. He has worked on projects in the Middle-East, Africa, or Latin America.
He is represented by Studio Hans Lucas in France. His images have been published in Le Monde, der Spiegel, Le point, Telerama, The National Post or Liberation. He has also contributed to TV5, Radio-Canada, Le Devoir, La Presse, The Walrus, Chatelaine, Oxfam and Handicap International.
He has won awards and grants in photography and journalism, in Canada and abroad. His images have been exhibited during the Voies-Off festival in Arles, Contact festival Toronto, Art souterrain Montreal, Rencontres de la photographie en Gaspesie and Zoom Saguenay, as well as in galleries and artist run centres in Montreal.
He has worked as a marine biologist, a scuba-diving instructor, a science educator and a clown. He also cycled 21000 km around the world and along the five continents between 2002 and 2004.

Valerian Mazataud is a freelance documentary photographer based in Montreal, Canada. He has a strong focus on immigration and natural resources.
A self taught photographer since 2009, he owns a Msc in agronomy with a specialty in marine biology. He has worked on projects in the Middle-East, Africa, or Latin America.
He is represented by Studio Hans Lucas in France. His images have been published in Le Monde, der Spiegel, Le point, Telerama, The National Post or Liberation. He has also contributed to TV5, Radio-Canada, Le Devoir, La Presse, The Walrus, Chatelaine, Oxfam and Handicap International.
He has won awards and grants in photography and journalism, in Canada and abroad. His images have been exhibited during the Voies-Off festival in Arles, Contact festival Toronto, Art souterrain Montreal, Rencontres de la photographie en Gaspesie and Zoom Saguenay, as well as in galleries and artist run centres in Montreal.
He has worked as a marine biologist, a scuba-diving instructor, a science educator and a clown. He also cycled 21000 km around the world and along the five continents between 2002 and 2004.

Valérian Mazataud

Based in Montreal (Canada)

Currently in Montreal (Canada)

archive

El Jaguar Nicaragua

C'est au Nicaragua, à 170 kilomètres de la capitale et plusieurs milliers de sa Suisse natale, que Georges Duriaux vit depuis près de quarante ans. En 1988, il  (...)

Esteli, Nicaragua, l'autre capitale du cigare

Entourée de montagnes, la petite ville d'Esteli est le théâtre depuis quelques années d'une ruée vers l'or. Ravagée pendant la guerre civile entre 1980 et 1990, (...)

Opposition protest in Honduras

In Tegucigalpa, thousands Hondurans took to the streets this Friday protesting the reelection of Juan Orlando Hernandez. People bore 36 crucifix in commemoratio (...)

Hurluberlus. Portraits de cyclistes d'hiver à Montréal.

Montréal se classe parmi les villes de plus d'un million d'habitants les plus froides et les plus neigeuses au monde, avec Moscou et Sapporo. C'est cependant la (...)

Liwa Mairin - Les plongeurs Miskitos du Honduras

Moskitia, Honduras, l'une des jungles les plus isolée au monde. Ici, depuis des décennies, les Miskitos vivent de la pêche sous-marine. Pourtant, l'industrie qu (...)

Sur les traces d'Énergie-Est

Amener les sables bitumineux de l'Alberta à l'Océan Atlantique afin d'augmenter les exportations de pétrole lourd, tel est l'actuel méga projet de 12 milliards  (...)

Femmes Fatales - Les lutteuses de Montréal.

Montréal est un des trois endroits en Amérique du Nord à accueillir une ligue de lutte (catch) féminine indépendante. Le jour, elles sont psychologues, comptabl (...)

Le rayon de Soleil

Dans la banlieue de Montreal, l'organisme un Rayon de soleil combat le manque de scolarisation des jeunes mères monoparentales. Un appartement abordable, une g (...)

Eigion

Eigion est une installation photographique qui explore l'absence d'intention, le vide et la perte. Ce projet a été réalisé durant l'été 2013, lors d'une résiden (...)

Au Québec, des prêtres venus d'ailleurs

Au Québec, durant la «révolution tranquille» des années 60, la province canadienne est passée d'un territoire sous contrôle de l'Église catholique à un espace c (...)

L'or juste des Andes

Début 2011, la mine bolivienne de Cotapata a produit le premier lingot d'or équitable au monde. Après une demi-heure de descente à pieds sur un sentier incertai (...)

L'opération charme des minières canadiennes

Le Pérou est-il encore l'Eldorado des sociétés minières ? À voir le poids de ce pays de moins de 30 millions d'habitants dans la production mondiale, on serait  (...)

De nous il ne reste plus personne

« Tout laisser derrière soi, tout de ce qui nous a été cher et précieux, c'est-à-dire se retrouver projeté dans un avenir incertain, en un milieu étranger. Vous (...)