1 / 35
slider modesheet modefullscreen mode

 

Stéphane Dubromel

Les Charitables de Saint-Eloi

→  commander un tirage papier

A Béthune, dans le Pas-de-Calais, d'étranges hommes en noir et coiffés de chapeaux bicornes sont omniprésents lors des enterrements. Ce sont les Charitables de Saint-Eloi, une confrérie vieille de huit siècles, née en temps de peste lorsque plus personne ne voulait enterrer les morts. En 1188, deux maréchaux-férrants, Gautier de Béthune et Germon de Beuvry, se rencontrent autour d'une source et entendent Saint-Eloi leur demander de fonder un "karité". Autement dit une confrérie pour s'occuper des morts. Depuis, le rite est immuable. Manteaux noirs, chapeaux bicornes, gants blancs, et procession du cercueil du défunt dans la ville sur une charette à bras, amenée jusqu'au cimetière. Leur service est accompli.