1 / 52
slider modesheet modefullscreen mode

 

Rebecca Topakian

Off-Screen

→  commander un tirage papier

Cette série a été réalisée lors de tournages de films pornographiques entre 2011 et 2013. Dans un milieu censé être « hors du commun » et au sein duquel l'image est particulièrement contrôlée, il s'agit de retrouver les mêmes processus sociaux que partout.
À travers l'hors cadre - ce que l'on ne voit pas depuis l'angle de la caméra -, mais aussi l'hors champ - ce qui se passe hors de la scène tournée -, je cherche les micro-gestes, des expressions qui trahissent la présence de l'individu dans la vie de groupe.
Les portraits de groupes s'élèvent comme des sculptures polyphoniques tandis que certains gestes, regards ou morceaux de corps qui échappent à la conscience de l'acteur et de la caméra trahissent la présence de l'individu derrière son image publique.
Les portraits en couleur instaurent alors un temps différent, plus lent, de l'instrospection.