1 / 20
slider modesheet modefullscreen mode

 

Paul Roquecave

Full Yellow Jacket

Full Yellow Jacket

→  commander un tirage papier
EN | FR

Samedi 1er décembre 2018, les gilets jaunes sont descendus dans les rues de Toulouse, et ce qui devait être une manifestation pacifique (mais non déclarée) s'est transformé dans l'après-midi en scène de bataille rangée contre les forces de police. Environ 1000 personnes aux couleurs des gilets jaunes -ou non- ont défilé dans les rues du centre-ville. Entre Jean Jaurès et Jeanne d'Arc, une partie des militants souhaitaient rejoindre le rassemblement de la CGT, quand d'autres voulaient revenir vers la gare. Galvanisés par les chants de Marseillaise d'une partie du cortège, la foule s'est dirigée vers la gare rue de Bayard, aussitôt empêchée par des tirs de lacrymogène. A partir de là, des manifestants de tous bords politiques ont tenu tête aux forces de l'ordre en sous-effectif pendant le reste de l'après-midi, jusqu'à des barricades enflammées à plusieurs points.

On Saturday, December 1, 2018, the yellow vests took to the streets of Toulouse, and what was supposed to be a quiet undeclared demonstration quiet turned into a tidy battle scene against the police forces in the afternoon. About 1000 people in the colours of the yellow vests - or not - marched through the streets of the city centre. Between Jean Jaurès and Joan of Arc, some of the militants wanted to join a union rally, while others wanted to return to the Matabiau train station. Galvanized by the chantings of Marseillaise from part of the procession, the crowd headed towards the train station via the Bayard street, immediately prevented by tear gas fire. From there, demonstrators of all political stripes stood up to the under-staffed police forces for the rest of the afternoon, up to barricades that were set on fire at several points.