1 / 30
slider (30)contact planche (30)fullscreen (30)

 

Patricia Huchot-Boissier

ADA5 TOULOUSE

ADA5 TOULOUSE

→  commander un tirage papier
EN | FR

ADA5 (Assemblée des Assemblées) des Gilets Jaunes, rassemblement national de débat et d'échanges pendant 3 jours. Toulouse - 6-7 et 8 mars 2020.

L' Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes est une expérience de démocratie pendant laquelle des débats de société sont lancés et des propositions organisationnelles et politiques sont faites. Elle rassemble à chaque fois des centaines d'hommes et de femmes issu-e-s des rond-points et groupes locaux de France et d'ailleurs plusieurs fois par an.
Plus d'infos : http://assembleedesassemblees.org/
Adresse du lieu de l'Assemblée des Assemblées #5 On : 14 rue André Citroën à Balma
Adresse de l'AdA Off : 48 chemin de l'Espeissière, 31300 Toulouse, France

TEMOIGNAGES ::
- Temoignage de Sam Jouannault, Gilet Jaune, Pays Basque de Bayonne.
Je suis rentré dans le mouvement depuis Septembre 2018 mais je pense que je suis Gilet Jaune depuis tout petit, et vraiment ce qui nous a fait nous retrouvez sur les ronds points, c'est une colère qui devait sortir un moment donné. Depuis on essaie d'entretenir... La colère bien sûr, maintenir le mouvement et le développer pour arriver à retrouver une société plus humaine dans toutes les dimensions du terme, dans tout le sens du mot, avec une concentration beaucoup plus résonnée et beaucoup plus juste sur le plan social.
C'est le peuple qui doit reconstruire, rebâtir pour vivre sereinement et avoir au moins un avenir qui ressemble à quelque chose, pour une démocratie directe, le peuple souverain qui décide, après y aura toujours des différences, toujours des gens qui en font plus, toujours des gens qui en font moins, l'important n'est pas la, l'important c'est que tout le monde puisse avoir droit au chapitre... Qu'ont ne puisse pas contraindre un peuple à des décisions qui vont a l'inverse de son bien être qui le précipite dans la paupérisation comme c'est le cas actuellement.
Dans un pays où, comme la France aujourd'hui qui est richissime, il n'est pas normal de voir des gens à la rue, des gens qui travaillent et qui ne peuvent pas se loger, ni pouvoir manger correctement, ni s'habiller, pendant que certains accumulent  des fortunes qu'ils n'ont jamais la capacité de dépenser, donc non non... Il faut retrouver un équilibre dans la société, vraiment, le but c'est retrouver l'humanité...

- Temoignage de Erick  sakiroff
Cette année 2019/2020
Je suis Gilet Jaune depuis le départ. Je suis de Bordeaux, J'en profite d'être là aujourd'hui pour dire que sans les soutiens des gilets jaunes et de la convergence des luttes, au niveau de la retraite je n'en serai pas là... Pendant un an je n'ai pas reçu ma retraite alors que le dossier était complet. Par leurs appuis, ils sont tous venus me soutenir à la Carsat qui a pris un peu peur quand ils ont vu le nombre de personnes... Ils ont appelé les directeurs, ça a débloqué un peu la situation. Là dessus RMC et BFM m'ont contacté, ils ont eu écho de cet épisode puisqu'ils m'ont rappeler 6 fois pour que je fasse le témoignage, même si de mon coté je doute de l'information qui passe sur ces deux médias, c'est en cours d'instruction...

- Martine Freeman, homme libre c'est moi :)
Je suis sur Revel depuis le 18 novembre 2018, sur le front on va dire, à savoir qu'on a déjà pris le rond point, installé une cabane, fait des blocages, des ralentissement. Ont suivi des blocages de l'autoroute sur Toulouse, à Carcassonne, à Villefranche de Lauragais, Castres...
Ce sont des frères d'armes, ma famille de coeur on va dire, on se retrouve tous les week-ends sur Toulouse. On a fait toutes sortes d'actions, surtout les manifs, on a  reçu la Flamme de l'Espoir.
Apres j'étais dans toutes les manifs, le Climat, l'Amazonie, enfin toutes ces choses là, je m'implique pour tout ce qui est pour le bien être de l'espèce humaine, humaniste au plus profond de moi.
J'ai 62 ans. Je connais la vie d'avant et je vois la vie maintenant, c'est plus du tout la même chose. Je me suis dis que j'aurai souhaité que ma progéniture et tout les petites français qui font l'avenir de notre pays aient les mêmes privilèges que j'ai pu avoir. Je vois que pour moi ils s'éteignent de plus en plus, alors je m'imagine ce que ça sera pour eux si de mon vivant je ne réagis pas, je n'agis pas, je n'aurai pas été jusqu'au bout de ma mission.
Et puis y a quelque chose qui m'a touchée, puisque je suis invalide avec pas mal de pathologies, une poly arthrite, une prothèse de hanche, de l'asthme, du diabète et j'en passe, je payais une complémentaire santé qui m'octroyait une pension de 558 €, j'avais également une aide de la CAF, ce qui me faisait à peu près 1500 € pour vivre.
Et quand ils m'ont mis à la retraite d'office, c'est à dire le 26 novembre 2019 puisque j'ai eu 62 ans révolus, j'ai perdu en tout 900 €. C'est a dire que les 558 euros de ma complémentaire se sont transformé en quelque chose comme 83 €. J'ai perdu la CAF parce que mon dernier fils a eu 21 ans le 7 octobre, ce qui fait que j'ai perdu en tout 900 euros et là je ne vais plus aux manifs depuis deux semaines et c'est vraiment mortifère  pour moi de renonce à aller manifester. En fait j'ai repris le travail malgré tout mes soucis de santé, je fais 11 heures par jour en restauration, une mise en place pour une crêperie, c'est a dire que je fais les garnitures et j'aide également pour le service. Tout ça parce que je n'ai pas assez d'argent. J'ai pas dis que j'étais invalide, j'ai pas dis que j'était retraitée... si je ne l'avais pas eu ce travail j'avais décidé de partir faire la manche a Matabiau entourée de SDF qui m'auraient protégés avec tout le pédigrée que je viens de dénoncer à savoir plus d'argent...
Tout ça pour dire que les retraités qui sont en manifestations c'est pas de l'utopie, avec 636 € de retraite, qui est la base de ce que je gagner, et 580 euros de loyer on me poussait dans la tombe ou je devais faire la manche... Je n'ai plus d'autre choix que de travailler, je n'ai plus que 70 euros pour vivre, sans avoir payé mes charges fixes, je suis oblige de bosser voilà... Et j'embrasse toutes mes petites jonquilles de France, pour moi il y a un bouquet magnifique...

- Le Journal AHOU
On est plusieurs sur Brest à lancer un journal qui s'appel Ahou. Au départ c'était par rapport au mouvement des Gilets Jaunes et fait par des Gilets Jaunes. Maintenant c'est un peu plus large puisqu'on est dans un mouvement de convergence, les sujets sont très libres et pas spécifiquement Gilets Jaunes même si on revient sur des analyses du mouvement a chaque fois avec une rubrique la dessus.
Donc c'est un journal de critiques politiques et d'éducation populaire, et on aimerait bien avoir d'autres articles, des dessinateurs, élargir le collectif. L'équipe fait aussi des affiches, des dessins de type linogravure, d'autres des slogans et la pareil, nous aimerions avoir des contributeurs, une bases de donnés, toutes les affiches qu'on fait et même le journal on le met en libre téléchargement sur le site giletsjaunesbrest.com
Avis : on voudrait développer tout ça !!!  Le collectif Ahou

- Wilou, Gilet Jaune du Bassin Graulhétois (Tarn 81) .
Ecologie Sociale et Radicale de Murray Bookchin. C?est finalement une pensée qui traverse le mouvement de Gilets Jaunes, cet auteur, ce penseur anarchiste a finalement passé toute sa vie à étudier, analyser notamment le mouvement anarchiste et à poser sa radicalité également sur l'écologie. Il allie vraiment l'écologie et le social en un concept, il a passé sa vie à développer ça et ça donne l'Ecologie Sociale et Radicale qui va vraiment au retour des racines des choses, notamment contre toutes formes de domination et le rapport que l'homme entretiens avec la nature, sa position dominante, il propose notamment un des outils pour y parvenir, il part du local, donc c?est réellement une expérimentation qu'on est déjà en train de faire dans le mouvement des Gilets Jaunes, en tout cas dans le courant assembléiste dont l'Assemblée des Assemblées (ADA 5) et il propose l'outil du Municipalisme Libertaire développé par son ex compagne Janette Biehl.
 
On a fait pas mal d'assemblées autour de l'éducation populaire en 2019 et à un moment donné on a, c'était à un moment ou on parlait beaucoup de convergence et l?avons abordé sur le fait, qu'est-ce que les autres mouvements ont également a apporté a notre mouvement local en Gilet Jaune sachant qu'on a déjà une culture assembléiste qui s'installait dans notre commune. Finalement on a fini par rencontrer un groupe d'anarchistes menant quelques actions. On a proposé à l'un d'entre eux de mener cette éducation, cette sorte de conférence autour du Municipalisme Libertaire également appel Communalisme.
Suite à ça un groupe de travail Gilet jaune c'est constitué, on continue à approfondir ce concept et à aborder comment on met ça en place...
D'autres Gilets Jaunes prennent le parti de suivre la suggestion de  Murray Bookchin et d'aller aux élections municipales dans un certain cadre de Démocratie Directe mais en passant par ce qui est déjà connu du système pour au final le changer une fois élu. Et ça ne sera pas du tout un maire comme on l'entend, mais une autre façon de mener à bien ce concept et de le réaliser, créer finalement un réseau parallèle et une organisation parallèle...

a suivre ....

ADA5 (Assembly of Assemblies) of the Yellow Vests, a national gathering for debate and exchange during 3 days. Toulouse - 6-7 and 8 March 2020.

The Assembly of Yellow Vest Assemblies is an experience of democracy during which social debates are launched and organizational and political proposals are made. It brings together hundreds of men and women from roundabouts and local groups in France and elsewhere several times a year.
More info: http://assembleedesassemblees.org/
Address of the venue of the Meeting of the Assemblies #5 On: 14 rue André Citroën in Balma
AdA Off address: 48 chemin de l'Espeissière, 31300 Toulouse, France

TESTIMONIES::
- Testimony of Sam Jouannault, Yellow Vest, Basque Country of Bayonne.

I joined the movement in September 2018 but I think I've been a Yellow Vest since I was a child, and what really made us meet on the roundabout is an anger that had to come out at some point. Since then we've been trying to maintain... The anger of course, to maintain the movement and develop it in order to achieve a more humane society in all dimensions of the word, in all the meaning of the word, with a much more resonant and socially just concentration.
It is the people who must rebuild, rebuild in order to live serenely and have at least a future that looks like something, for a direct democracy, the sovereign people who decide, afterwards there will always be differences, always people who do more, always people who do less, the important thing is not there, the important thing is that everyone can have the right to the chapter The important thing is that everyone should have the right to a chapter... What can we not force a people to make decisions that go against their well-being, which precipitates them into impoverishment, as is the case nowadays...
In a country where, like France today, which is extremely rich, it is not normal to see people on the street, people who work and who cannot find housing, nor can they eat properly, nor can they get dressed, while some accumulate fortunes that they never have the capacity to spend, so no no... We have to find a balance in society, really, the goal is to find humanity again...

- Testimony of Erick sakiroff
This year 2019/2020
I've been in the Yellow Vest from the start. I'm from Bordeaux, I'm taking advantage of being here today to say that without the support of the yellow vests and the convergence of struggles, at the retirement level I wouldn't be here... For a year I did not receive my pension even though the file was complete. By their support, they all came to support me at Carsat, which got a little scared when they saw the number of people... They called the directors, which helped to unblock the situation a bit. RMC and BFM contacted me, they had echo of this episode since they called me back 6 times so that I could give the testimony, even if I doubt the information that is passed on these two media, it is under investigation...

- AHOU Newspaper
Several of us in Brest are starting a newspaper called Ahou. At first it was in relation to the Yellow Vests movement and made by Yellow Vests. Now it's a bit broader since we are in a convergence movement, the subjects are very free and not specifically Yellow Vests even if we come back to analyses of the movement each time with a column on it.
So it's a journal of political criticism and popular education, and we'd like to have other articles, cartoonists, to broaden the collective. The team also makes posters, linocut drawings, slogans and the like, we would like to have contributors, a database, all the posters we make and even the newspaper is available for free download on the website giletsjaunesbrest.com.
Notice: we'd like to develop all this!!!!  The Ahou collective

- Wilou, Yellow Waistcoat of the Graulhetois Basin (Tarn 81) .
Social and Radical Ecology by Murray Bookchin. It is finally a thought which crosses the movement of Gilets Jaunes, this author, this anarchist thinker finally spent all his life studying, analyzing in particular the anarchist movement and to pose his radicality also on ecology. He really combines ecology and social in one concept, he spent his life developing that and that gives the Social and Radical Ecology that really goes back to the roots of things, especially against all forms of domination and the relationship that man has with nature, his dominant position, he proposes one of the tools to achieve this, he starts from the local, so it's a local approach, it's a local approach, it's a local approach.It is really an experiment that is already being carried out in the Yellow Vests movement, at least in the Assembly of Assemblies movement (ADA 5) and it proposes the tool of Libertarian Municipalism developed by his former companion Janette Biehl.
 
We did a lot of assemblies around popular education in 2019 and at one point we, it was at a time when we talked a lot about convergence and we talked about the fact, what other movements have also brought to our local movement in Yellow Vests knowing that we already have an assemblyist culture that was settling in our municipality. Finally we ended up meeting a group of anarchists who were doing some actions. We proposed to one of them to lead this education, this kind of conference around the Libertarian Municipalism also called Communalism.
After that, a working group called Yellow Vest was formed, and we continue to deepen this concept and to discuss how to put it into practice...
Other Yellow Vests take the side of following Murray Bookchin's suggestion and go to the municipal elections within a certain framework of Direct Democracy but going through what is already known about the system to finally change it once elected. And it won't be a mayor at all as we understand it, but another way of carrying out this concept and making it happen, finally creating a parallel network and a parallel organization .


to follow .....