1 / 30
slider modesheet modefullscreen mode

 

Olya Morvan

Sitch de Kiev

Kyivska Sich

→  commander un tirage papier
EN | FR

Le refus de signer l'accord de rapprochement entre l'Ukraine et l'Europe avait déclenché les premières manifestations d'étudiants le 21 novembre 2013 dernier. Aujourd'hui, les revendications sont tournées contre le gouvernement, la violence et la corruption. Des milliers de manifestant campent à Maidan pour demander la démission du président et de son gouvernement. Tous les dimanches des centaines de milliers d'ukrainiens se regroupent pour participer à Veché, l'assemblée du peuple, et pour protester. Malgré cela Viktor Ianoukovytch, le président Ukrainien, continu de tourner le dos a l'Europe et se rapproche de plus en plus de  la Russie.
Il y a fort longtemps Sitch Zaporogue était le centre politique démocratique des cosaques, constituée en Ukraine du Sud sur les rives du Dniepr. Le pouvoir était détenu par une assemblée des cosaques et ces représentants étaient élus. C'était la république de la liberté. Sitch Zaporogue a disparu mais la tradition a survécue.  Malgré des siècles d'oppression, les Ukrainiens se battent toujours pour leur liberté et leur démocratie, comme les légués des cosaques. Par conséquence, les événements récent de Maidan ou devrions nous l'appeler Sitch de Kiev, se répètent à chaque fois que la liberté de la nation est en jeu.
 Le refus de signer l'accord de rapprochement entre l'Ukraine et l'Europe avait déclenché les premières manifestations d'étudiants le 21 novembre 2013 dernier. Aujourd'hui, les revendications sont tournées contre le gouvernement, la violence et la corruption. Des milliers de manifestant campent à Maidan pour demander la démission du président et de son gouvernement.
Tous les dimanches des centaines de milliers d'ukrainiens se regroupent pour participer à Veché, l'assemblée du peuple, et pour protester. Malgré cela Viktor Ianoukovytch, le président Ukrainien, continu de tourner le dos a l'Europe et se rapproche de plus en plus de  la Russie.
Sitch de Kiev est toujours là, le bras de fer continu.

Once upon a time there was Zaporizhian Sich, - The Republic of Cossacks. The Republic of free people, as the highest power belonged to the assembly of all its members and the leaders were elected. Zaporizhian Sich disappeared, but the tradition survived. Despite of the centuries of oppression and struggles, Ukrainian people still fight for their freedom and for the democracy once established by their ancestors Cossacks. Hence the phenomenon of Maidan, or shall I call it Kyivska Sich, appeared once the freedom of the nation was at stake.
The government's decision to walk away from an expansive agreement with the EU triggered the first protests by students the November, 21st, 2013. Today the protests are no longer about Ukraine entering European Union. They are against the government corruption, violence and usurpation. Thousands people have been living on Maidan for more than a months demanding the resignation of the government and of the president.  Every Sunday hundred thousands of Ukrainians gather to attend Veche, the assembly of people, and to protest. Despite the massive protests Viktor Yanukovych, the Ukrainian president, continues the "reconciliation" with the Russian government. And Kyivska Sich continues its existence.  A final battle is yet to be won.