1 / 32
slider (32)contact planche (43)fullscreen (32)

 

Mathias Zwick

Chine : La ruée vers les vacances

China: The holiday rush

→  commander un tirage papier
EN | FR

Le tourisme intérieur chinois est en plein essor. En 2019, il a représenté 6 milliards de voyages. Vingt ans après la création de 3 semaines de congés payés dites les « semaines d'or », près d'un tiers de la population (soit environ 400 millions de personnes) visite son propre pays. Ce tourisme est le produit de la société de loisirs qui se développe dans les grandes villes chinoises. Il s'explique aussi par la diversité des paysages et l'important patrimoine historique.

Ces nombreux touristes qui s'agglutinent sur les plages de Qingdao, dans les musées de Nankin ou dans les grands magasins de Shanghai sont principalement issus d'une classe moyenne urbaine en pleine croissance. Contrairement aux touristes internationaux à la recherche d'authenticité, les touristes Chinois sont friands d'aménagements témoignant de la modernité et du progrès de leur pays. Une muraille de Chine reconstruite à l'identique avec des matériaux neufs et équipée de nombreux restaurants et boutiques de souvenirs sera préférée à une randonnée dans la nature avec des vestiges anciens de la même muraille.

Le développement de ce secteur d'activité est une vraie magne pour le gouvernement : en 2017, il représentait 560 milliards de recettes. Avec une croissance des profits de 13% par an, le tourisme domestique engendre une consommation intérieure permettant d'être moins dépendant des exportations.

Poussée par un tourisme intérieur représentant la grande majorité des voyages sur son territoire, la Chine ambitionne de devenir la première destination touristique mondiale d'ici 2030, volant le haut du podium à ... la France.         
 

Chinese inland tourism is booming. In 2019, it accounted for 6 billion trips. Twenty years after the creation of 3 weeks of paid holidays known as the "golden weeks", almost a third of the population (i.e. around 400 million people) visit their own country. This tourism is the product of the leisure society that is developing in China's major cities. It can also be explained by the diversity of landscapes and the important historical heritage.

The many tourists who flock to the beaches of Qingdao, the museums of Nanjing or the department stores of Shanghai are mainly from a growing urban middle class. In contrast to international tourists seeking authenticity, Chinese tourists are fond of amenities that reflect their country's modernity and progress. A Chinese wall rebuilt identically with new materials and equipped with numerous restaurants and souvenir shops will be preferred to a walk in nature with ancient remains of the same Wall.

The development of this sector of activity is a real magne for the government: in 2017, it represented 560 billion in revenue. With profits growing by 13% a year, domestic tourism generates domestic consumption, making it less dependent on exports.

Driven by domestic tourism, which accounts for the vast majority of trips on its territory, China aims to become the world's leading tourist destination by 2030, stealing the top of the podium from ... France.