1 / 57
slider (57)contact planche (99)fullscreen (57)

 

Matthieu Rondel

Sweet St Denis

→  commander un tirage papier

Ce vendredi 20 mai 2016, le Figaro Magazine a choisi de parler de St Denis dans son édition. Je ne reconnais pas là la ville que je sillonne, même si je peux entendre ces arguments, et voilà pourquoi:
St Denis, je la connais plutôt bien et la parcours toute l'année pour Plaine Commune, l'Etablissement Public Territorial d'aujourd'hui.
Le Neuf Trois, Seine St Denis style, Neuf Cube... autant de petits noms pour une vaste ville et son territoire dont on parle le plus souvent pour ses faits d'armes.
Je me souviens d'une anecdote alors que je travaillais sur les illuminations de noël, mes appareils en bandoulière, alors que je faisais une halte dans un bar en face de la Basilique, un homme m'interpelle:  « Vous connaissez St Denis ?
oui un peu (ironique)
Méfiez vous, surtout en période de noël, les jeunes sont prêts à voler n'importe quoi !
Ok, merci ! »
Il y a sans doute une partie de vrai dans ce qu'il dit, même si j'ose croire qu'une ville reste une ville avec ses bons et ses mauvais côtés partout en France.
Bref, j'ai visité certains quartiers peu louables, où l'on me disait parfois « ne vous écartez pas trop du groupe », des quartiers où j'ai parfois croisé des regards indiscrets avec ma veste en cuir et ma plaque d'immatriculation 75. C'est souvent l'occasion de demander son chemin, de discuter avec les plus jeunes qui attendent l'ouverture d'une médiathèque dans un quartier reculé et jouer au milieu des tours et où j'apprends aussi que les vrais délinquants ne sont pas toujours dans les quartiers les plus populaires.
Aujourd'hui, je vois cette ville certes par le biais de se que l'on me demande de voir, à savoir les actions culturelles et résidences d'artistes, les fêtes de quartier bigarrées où les langues tamouls et portugaises se mélangent au français et arabe, ou les aménagements sont faits pour faciliter les transports échangent sur le territoire. Dans ces manifestations, je croise le plus souvent des yeux pétillants et curieux, qui ne comprennent peut être pas toujours, mais qui ont la possibilité de découvrir de nouvelles choses.