1 / 44
slider modesheet modefullscreen mode

 

Milan Lautier

Their Voices - Face Cachée

Their Voices - Hidden face

→  commander un tirage papier
EN | FR

Situé sur la côte ouest du Groenland, à 250 km au nord du cercle polaire arctique, le fjord glacé d'Ilulissat au Groenland est l'embouchure de Sermeq Kujalleq, l'un des rares glaciers à traverser la calotte glaciaire du Groenland. Sermeq Kujalleq est l'un des glaciers les plus rapides (19 m par jour) et les plus actifs au monde.

Notre rencontre avec le capitaine Edward Tuutuu (qui se prononce "Doudou") nous a apporté une vision très intéressante sur le présent et le futur d'Ilulissat et du Groenland. Edward, passant ses 25 dernières années à naviguer à travers les icebergs de Sermeq nous éclaire sur la réalité et le ressentit du rechauffement climatique : 

"Ces fissures sont incroyables, j'ai toujours cet effet de "wow". Mon jour préféré est maintenant ...
Je viens ici tous les jours et dans 20 ans cela a beaucoup changé.
Nous avons besoin de viande à cause du froid.
Je suis né à 40 km d'Ilulissat mais j'ai passé la plus grande partie de ma vie à Ilulissat.
Cela ne va pas disparaître mais la taille va changer.
Mon opinion sur le réchauffement climatique est la suivante : l'âge de la glace reviendra.
Nous sommes dans la période plus chaude, mais le réchauffement de la planète a fait exploser.
L'ère glaciaire reviendra, c'est ainsi que la nature se stabilise.
C'est le cercle de la vie.
Le réchauffement climatique et l'histoire mondiale sont les mêmes que le cercle de la vie.
Je suis très fier du gouvernement du Groenland, car 60% de l'électricité provient de l'énergie verte et ce pourcentage augmentera encore. Nous n'utilisons pas de diesel.
La Chine, les Etats-Unis et la Russie émettent beaucoup de CO2 et cela nous affecte directement.
La pollution éolienne se déplace directement vers le nord.
L'Arctique est vulnérable.
Un petit changement global signifie un énorme changement dans l'Arctique.
Il y a 20 ans, les icebergs étaient plus élevés, presque le double de la taille actuelle, à environ 80 m du niveau de la mer. À l'heure actuelle, nous ne pouvons plus y voir autant de fissures, seulement des surfaces lisses, comme l'ont fait les icebergs. Ce glacier était dans l'eau, maintenant il est sur la terre. Il fond. De 2001 à 2006 il a diminué de 15 km, c'est énorme!
L'année dernière, le courant froid a atteint le fjord avec 6 ° C, ce qui a aidé l'iceberg à se rétracter. Mes parents disaient qu'ils pouvaient voir les icebergs derrière les montagnes. Maintenant, c'est très rare.

J'ai donc passé plus de 2 heures entre ces colosses de glaces aux cotés d'Edward. L'emerveillement était à son nirvana. Un mélange de stress, de bonheur et de tristesse. Le lieu impose le respect. Le silence qui se mêle aux craquements de la glace me donne encore aujourd'hui des frissons dans le dos. Ferai-je partie des derniers priviligiers à avoir eu la chance de contempler et photographier la glace ? Je ne l'espère pas. 

Located on the west coast of Greenland, 250 km north of the Arctic Circle, the Ilulissat Icefjord in Greenland is the mouth of Sermek Kujalleq, one of the few glaciers to cross the Greenland Ice Cap. Sermeq Kujalleq is one of the fastest glaciers (19 m per day) and the most active in the world.

Our meeting with Captain Edward Tuutuu (pronounced "Doudou") gave us a very interesting view of the present and the future of Ilulissat and Greenland. Edward, spending his last 25 years navigating through the icebergs of Sermeq influence our idea of the reality and the global warming:

"Those cracks are amazing, I still have this wow effect. My favorite day is right now? 
I am coming here every day and in 20 years it has changed a lot. 
We need meat because of the cold.
I was born 40 km away from Ilulissat but I have spent most of my life in Ilulissat.
It is not going to disappear but the size will change.
My opinion on global warming is: the ice age will come again  
We are in the warmer period but global warming just made it explode.
The Ice age will come back, this is how nature stabilizes itself. 
This is the circle of life.
Global warming and global history is the same as the circle of life.
I am very proud of Greenland's government because 60 percent of the electricity comes from green power and this percentage will further increase. We do not use diesel.
China, the United States and Russia are releasing lots of CO2 and this impacts us directly. 
The wind pollution is moving directly North.
The Arctic is vulnerable.
A small global change means a huge change in the Arctic.
20 years ago the icebergs were higher, almost double the current size, at about 80m from sea level. Right now we cannot see so many cracks in them anymore, only smooth surfaces, as the icebergs have turned. That glacier was in the water, now it is on the land. It is melting. 
From 2001 to 2006 it has been diminishing by 15 km, this is huge!
Last year the cold stream reach the fjord with 6°C helping the iceberg retract.
My parents used to say that they could see the icebergs behind the mountains. Now this is very rare!

So I spent more than 2 hours between these icebergs next to Edward. Amazement was his nirvana. A mixture of stress, happiness and sadness. The place imposes respect. The silence that mingles with the cracks of the ice still gives me shivers in the back today. Will I be one of the last previligiers to have had the chance to contemplate and photograph the ice? I hope so not.