1 / 35
slider modesheet modefullscreen mode

 

Milan Lautier

Their Voices - Vivre sur la Glace

→  commander un tirage papier
EN | FR

"Their Voices" visualise l'impact du réchauffement climatique à Uummannaq, une petite île isolée du nord du Groenland. C'est un paysage immaculé et grandiose d'une beauté et d'une pureté saisissantes. La population locale est très affectée par la fonte des glaces, ainsi que par les «vents noirs» qui transportent la pollution du monde entier.
L'île Uummannaq, qui fait partie de la zone Qaasuitsup du Groenland, est située à 590 km au nord du cercle polaire arctique, à 70 ° de latitude nord. En groenlandais, le nom "Uummannaq" se traduit par "en forme de coeur".
Le mythe veut que lorsque vous visitez Uummannaq, un morceau de votre coeur reste sur l'île pour toujours, vous rappelant pour le reste de vos jours.
J'ai donc eu le très grand privilège de passer quelques jours au coeur de cette île à photographier leur vie de tous les jours, comme ces pêcheurs qui bricolaient leur bateau, ou encore assister à la course de chiens de traîneau, la dernière sortie sur la glace avant que l'île se fasse entourer d'eau.
Le mot inuit signifie "humain", à mes yeux ils nous représentent tous. Ces gens vivent essentiellement de la chasse et de la pêche, de nos jours le village est ravitaillé par bateau et hélicoptère afin de subvenir aux différents besoins des habitants. Leur mode de locomotion est principalement le chien de traîneau et la moto-neige pour la période hivernale, quand la glace fond le bateau est le seul moyen de transport, la fonte des glaces serait donc la fin des sorties en chien de traîneau ? C'est le sujet le plus récurrent quand ont leur pose des questions concernant le réchauffement. Les chiens ont toujours fait partie de leur culture, ils chassent et pêchent avec eux. La crainte est qu'un jour les chiens ne seront plus que des animaux de compagnie.
Etonnament que ça puisse être, caché à côté du cimetière, je suis tombé sur cette déchetterie où tous les déchets sont abandonnés. Après recherches, la gestion des déchets dans les villages reculés du Groenland est bel et bien un problème. Le manque d'équipement (usines d'incinération) oblige les habitants à créer des "poubelles naturelles" qui bien évidemment nuisent à l'environnement en plus du réchauffement climatique.
Je n'avais jamais rencontré des gens d'une telle gentillesse, si souriants qu'il est dur de concevoir que ces populations vont être amenées à migrer, voir pire, à disparaître. En vue des prévisions climatiques, il est certain que leur culture est amenée à évoluer. Deux semaines après notre retour à Londres, l'île et la population locale ont été très touchées par la fonte des glaces. Deux tsunamis ont frappé Uummannaq et Nuugaatsiaq le 17 juin 2017.

"Their Voices" visualizes the impact of global warming in Uummannaq, a small isolated island in northern Greenland. It is an immaculate and grandiose landscape of striking beauty and purity. The local population is very affected by the melting ice, as well as by the "black winds" that bring pollution from around the world. Uummannaq Island, part of the Qaasuitsup area of ??Greenland, is located 590 km north of the Arctic Circle at 70 ° N. In Greenlandic, the name "Uummannaq" translates to "heart-shaped". Indeed, the mountain with two points that dominates the island emerges from the fog that recalls such a form. The myth is that when you visit Uummannaq, a piece of your heart stays on the island forever, reminding you for the rest of your days. So I had the great privilege of spending a few days in the heart of this island to photograph their everyday life, like those fishermen who tinkered their boat, or to attend the dog sled race, the last outing on the ice before the island is surrounded by water. The word Inuit means "human", from my view-point they represent us all. These people live mainly from hunting and fishing, nowadays the village is supplied by boat and helicopter to meet the different needs of the population. Their commuting is mainly sled dog and snowmobile for the winter period, when the ice melts the boat is the only way to transport, the melting ice would be the end of the sled dog outings? This is the most recurrent topic when we questions them about the warming. Dogs have always been part of their culture, they hunt and fish with them. The fear is that one day dogs will be just pets. Surprising as it may be, hidden next to the cemetery, I came across this dump where all the waste is left behind. After research, waste management in the remote villages of Greenland is indeed a problem. The lack of equipment (incineration plants) force the population to create "natural garbage cans" which obviously undermine the intoxication in addition to global warming.
I had never met people of such kindness, so smiling that it is hard to conceive that these populations will be brought to migrate, or even worse, to disappear. In view of climate forecasts, it is certain that their culture will evolve. Two weeks after our return to London, the island and the local population were very affected by the melting ice. Two tsunamis struck Uummannaq and Nuugaatsiaq on June the 17th, 2017.