1 / 17
slider modesheet modefullscreen mode

 

Mathieu Génon

"Au théâtre suçoir"

→  commander un tirage papier

La péniche, éclairée par des néons rouges criards, est amarrée au pied de Notre-Dame. Quand on descend les marches pour rejoindre la cale, cette nuit pluvieuse, rien ne dénote d'une sortie habituelle : quadra et quinqua en tenues de soirée, cocktails à la main, musique lounge, buffet copieux. Soixante personnes bavassent sur des canapés. Rien d'anormal. Enfin presque. Un lit est installé au fond de la péniche, et sur un écran des scènes de films X tournent en boucle. Le ton est donné. Pour cette pièce de théâtre d'un genre particulier, ni costumes, ni script. Le jeu d'acteurs est limité, la rime pauvre, mais le spectacle bien là. Le Théâtre Suçoir, c'est la seule opportunité à Paris et en France d'assister à un tournage de scène X en direct. La petite entreprise de Jean-Luc, aux commandes de cette soirée pas comme les autres depuis quatre ans, est la dernière représentante de ces théâtres porno légion à Pigalle dans les années 90. Mais l'ex-kiosquier et patron de sex-shop défend une autre pratique : « Les théâtres de Pigalle étaient glauques, avec des pervers, des voyeurs, une population très masculine. Ici, c'est un cadre raffiné et festif, avec dîner et danse. »