1 / 20
slider mode — sheet mode — fullscreen mode

 

Mathieu GĂ©non

Le Bordel de la poésie.

→  commander un tirage papier

« Il galope si fort mon dĂ©sir / Il allume toutes les mèches de mon corps / Mon dĂ©sir / Il s'envole avec toi / Mais comment / Et pourquoi / Je ne l'explique pas Â». C'est par ces quelques vers que ZoĂ© Besmond de Senneville alias Colette Gabrielle lance cette nouvelle soirĂ©e au Bordel de la poĂ©sie. Un Ă  un, les poètes et comĂ©dien.n.es sĂ©duisent leur auditoire dans cet ultime tour de chauffe, l'invitant Ă  les suivre dans les sous-sols des Ecuries (Paris 2e). 

Dans ce bordel littĂ©raire, les passes sont remplacĂ©es par des poèmes. Moyennant quelques jetons (5 euros), celle que l?on appelle Madame, la maquerelle de la soirĂ©e, invite les amateurs de poĂ©sie et de sensualitĂ© Ă  plonger dans l'obscuritĂ© des lieux dans une ambiance feutrĂ©e et baroque pour se faire susurrer dans les alcĂ´ves des poèmes Ă©rotiques, sensuels ou plus classiques.  Les poètes de joie, qui Ă©crivent eux-mĂŞmes leurs textes, sont des comĂ©diennes et comĂ©diens, des slameurs habituĂ©s des scènes parisiennes, ou des poètes confirmĂ©s, comme la poĂ©tesse Rim Battal.