1 / 2
slider modesheet modefullscreen mode

 

Jessica Valoise

Safia Nolin, Première de la tournée "Dans le noir"

→  commander un tirage papier
EN | FR

Le 18 octobre 2018 nous avons eu l?honneur d?assister au tout premier concert de la tournée Dans Le Noir de Safia Nolin, au Théâtre Outremont.
Sur une scène mystérieuse et envoutante dont la scénographie est impeccable avec de grands miroirs pyramidaux, qui tantôt reflètent, tantôt reçoivent des projections, Safia Nolin lance le spectacle entièrement couverte d?un draps, avec Miroir. « Je m?excuse de mon corps, pour mon coeur », avant d?enlever le drap et de se révéler fièrement.
Entre deux morceaux, elle discute avec son guitariste, Joseph Marchand, seul accompagnateur sur scène. Tout semble improvisé mais nous laisse aussi penser à un jeu théâtrale, où la profonde mélancolie de la voix chantée de Safia Nolin laisse place à la douce candeur de sa voix parlée, remplie d?un humour innocent et loufoque qui rend le public hilare.
Après Belvédère et Dagues, l?artiste, accompagnée du public, célèbre Bonne Fête adressé à une spectatrice, Rosalie. Safia Nolin est proche de son public et s?adresse plusieurs fois à ce spectateur qui crie fortement « Bravo » depuis son entrée sur scène. Ce qui d?ailleurs donnera par la suite lieu à une private joke entre les deux complices sur scène.
Les Chemins et Je Ne Comprends Pas nous plongent avec Safia Nolin dans la profonde tristesse de leur contenu. La mise en scène très soignée est à son apogée lorsque Safia Nolin continue à casser les codes en interprétant La Laideur complètement dos au public. Une seule lumière sera projetée sur elle, du fond de la scène, laissant ainsi place à une silhouette en contre-jour. La magnifique conception de l?éclairage fera encore plus ses preuves lors de La Neige, où une profusion de faisceaux lumineux nous transporte.
Puis, vêtue d?une belle veste noire pailletée avec l?inscription « BELLE », Safia Nolin reprendra le morceau Belle interprété par Garou dans Notre Dame de Paris, morceau qui s?avèrera être également la sonnerie de téléphone de la chanteuse.
Ariel Engle qui a assuré sa première partie la rejoint pour le morceau Lesbian Break-Up Song, qui laissera place au non-rappel, parce que l?artiste trouve ça plate les rappels. À la place, elle nous offre une très drôle chanson de remerciements, accompagnée d?une petite danse tout aussi drôle.
Le naturel authentique de Safia Nolin associé à sa vulnérabilité et son immense talent est désarmant. On ressort de cette douce, chaleureuse et réconfortante soirée dans le froid automnale de Montréal, apaisés et enchantés.

On October 18, 2018, we had the honour of attending the very first concert of Safia Nolin's Dans Le Noir tour at the Outremont Theatre.
On a mysterious and bewitching stage whose scenography is impeccable with large pyramidal mirrors, which sometimes reflect, sometimes receive projections, Safia Nolin launches the show entirely covered with sheets, with Mirror. « Je m?excuse de mon corps, pour mon coeur » ("I apologize for my body, for my heart"), before removing the sheet and revealing myself proudly.
Between two songs, she chats with her guitarist, Joseph Marchand, the only accompanist on stage. Everything seems improvised but also reminds us of a theatrical game, where the deep melancholy of Safia Nolin's sung voice gives way to the sweet candor of her spoken voice, filled with an innocent and zany humour that makes the audience laugh.
After Belvédère and Dagues, the artist, accompanied by the audience, celebrates Bonne Fête addressed to a spectator, Rosalie. Safia Nolin is close to her audience and addresses several times this spectator who shouts "Bravo" loudly since her entrance on stage. This will later lead to a private joke between the two accomplices on stage.
Les Chemins and Je Ne Comprends Pas plunge us with Safia Nolin into the deep sadness of their content. The very careful staging is at its height when Safia Nolin continues to break the codes by performing La Laideur completely her back on the audience. Only one light will be projected on her from the back of the stage, leaving a silhouette in backlighting. The magnificent design of the lighting will prove even more effective during La Neige, when a profusion of light beams will transport us.
Then, dressed in a beautiful sequined black jacket with the inscription "BELLE", Safia Nolin will take up the song Belle interpreted by Garou in Notre Dame de Paris, a song that will also turn out to be the singer's phone ringer.
Ariel Engle who played her first part joined her for the song Lesbian Break-Up Song, which will give way to non-recall, because the artist finds it flattering to remind people. Instead, she offers us a very funny song of thanks, accompanied by a funny little dance.
Safia Nolin's authentic naturalness, combined with her vulnerability and immense talent, is disarming. We emerge from this sweet, warm and comforting evening in the autumn cold of Montreal, soothed and enchanted.