1 / 23
slider modesheet modefullscreen mode

 

Jean-Marie Heidinger

Une journée de pêche

→  commander un tirage papier

« Le trajet Brest - Saint Pabu s'était fait sous une pluie battante. L'état du temps me questionnais sur ce que j'allais bien pouvoir photographier. J'arrive au lieu de rendez vous à 5h45 précises. Le port est désert, pas une lumière. Un coup de fil à Bastien, répondeur ! Merde, sont-ils déjà partis ?
Les bateaux, amarrés dans le port tous feux éteints, sont ballottés au rythme des vagues. La scène finit de raviver ma crainte de ne rien pouvoir photographier. Je me rappelle aussi que je suis sujet au mal de mer. La journée peut s'avérer longue. 
Je me réfugie dans la voiture pour échapper à ce pénible crachin. Mon téléphone sonne,c'est Bastien, le matelot : « - t'es arrivé ? - Oui, je suis sur le port. -J'arrive ! » 
Dans la pénombre un petit bateau s'allume. Un ciré jaune descend dans l'annexe. Bastien vient me chercher à la godille. La lueur de sa frontale est malmenée par les vagues.
A bord, je fais la rencontre de Christophe, le jeune capitaine de l'Alexis. Un coup de masse reçu la veille sur le genoux le fait boiter et lui donne des faux airs de capitaine Achab. 
Sans plus attendre, l'Alexis emprunte le chenal qui le mène en mer. Bastien, lui, avale son petit dej tout en réparant les lignes de la veille, capuche du ciré rabattu pour se protéger de cette bruine... » 

Christophe et Bastien travaillent à bord d'un palangrier et développent une pêche responsable. Une méthode de pêche qui se veut sélective et privilégie la qualité. Les journées sont longues, les nuits courtes et le travail intense. 
Le 2 janvier 2014, en convoyage de la rade de Brest vers le chantier de charpenterie marine de Saint-Pabu, l'Alexis a coulé devant Pospoder dans le chenal du Four. Le capitaine a réussi à rejoindre son annexe avant d'être sauvé par la SNSM. Le matelot était en vacances