1 / 19
slider modesheet modefullscreen mode

 

Jean-Marie Heidinger

Jack Abry II, pêche en eau profonde

→  commander un tirage papier

Baisse des quotas, augmentation des prix du Gazoil, le secteur de la grande pêche Française doit faire face à un avenir incertain. Pour ne pas disparaître, elle doit repenser à son modèle. 
Dans ce contexte difficile, l'essence est l'une des priorités, le société scapêche, propriété d'un groupe de la grande distribution française intermarché, utilise le système de base avancée.
Elle envoie la relève de l'équipage de ses trois bateaux, tous les dix jours, par Avion de Lorient (France) jusqu'à Lockinver en Ecosse. La cargaison est convoyée par camion jusqu'au port de Lorient, afin de laisser les navires sur zone de pêche toute l'année. Le principe de pêche responsable avec l'augmentation de la taille des maillages du filet et l'instauration de propre quotas sur certaines espèces, suffira t'il a assurer l'avenir de cette pêche ?