+33(0) 625 84 12 32

jmandre.arts[at]gmail.com

Né en 1976, Jean-Michel André, diplômé en photographie de l'école des Gobelins, vit dans le Nord de la France et fait partie des artistes de la galerie Les Bains Révélateurs.
Depuis une dizaine d'années, il poursuit un travail de création photographique, au croisement des lectures plastique et documentaire. Sa démarche s'articule autour d'une vision politique et poétique du territoire. Il interroge ses limites, sa mémoire et ses évolutions. Il explore aussi la notion de circulation, et notamment celle des flux économiques, financiers et migratoires qui caractérise le monde contemporain.
Jean-Michel André donne à voir son travail dans le cadre d'expositions individuelles et collectives en France et à l'étranger : Fotofever Paris, Rencontres de la Photographie d'Arles, Bibliothèque nationale de France, Paradise Row Gallery (Londres), Instituts français du Maroc et de Tunisie...
Lauréat de la Bourse du Talent 2017 - catégorie paysage. Sa série "Borders" a été exposée à la BnF - Bibliothèque nationale de France de décembre 2017 à mars 2018 puis dans plusieurs festivals (Lille, Bordeaux et Nantes) ainsi qu'à la galerie de l'Institut français de Tunis. Il développe actuellement un second volet de "Borders" grâce au soutien à la photographie documentaire contemporaine du Cnap.
Jean-Michel André est membre du studio Hans Lucas depuis septembre 2016.

Jean-Michel André

Based in Lille (France)

portfoliosee archive

Borders

Le point de départ de ce travail se situe dans la jungle de Calais, à la veille de l'évacuation du bidonville en 2016. Sur ces quelques kilomètres carrés de sab (...)

L'autre pays

En 2010, je commence à photographier l'intérieur des terres de la province d'Alicante en Espagne. Je parcours une carte étrange, dessinée par des rangées d'appa (...)

Dos à la mer

Les hommes sont invisibles mais ils sont au coeur de cette série, qui, dans le théâtre d'un hôtel abandonné, joue le drame d'un modèle économique épuisé et d'un (...)

Exilés

J'ai posé pour la première fois pied à La Havane en décembre 2008, avec en tête les histoires de mes amis cubains vivant en Espagne. Ils avaient réussi à échapp (...)

Maroc épuré

Apparitions magiques et bienveillantes, les silhouettes de deux femmes et de deux hommes ouvrent ma série : elles s'effacent, pour nous inviter à découvrir leur (...)