1 / 35
slider mode (35)sheet mode (93)fullscreen mode (35)

 

Hugo Passarello Luna

Venezuela: Police violence. Victims of FAES.

Venezuela: Police violence. Victims of FAES.

→  commander un tirage papier
EN | FR

In 2017, 26% of homicides in Venezuela were caused by the country´s security forces, among them the FAES, the police special tactics forces. President Nicolás Maduro created FAES in 2017, since then they were repeatedly accused of human rights violations including extrajudicial executions, especially in slums.
Almost the totality of the victims, 98%, are young men from the slums, on average 26 years old. Over 70% of them did not have any criminal records. Some of the victims had only participated in antigovernment protests.
FAES were accused to be involved in several extrajudicial executions since January 2019, when the economic and political crisis deepened,

Source: Amnesty International, PROVEA and Keymer Ávila.

En 2017, 26% des homicides au Venezuela ont été causés par les forces de sécurité du pays, dont les FAES, les forces tactiques spéciales de la police. Le président Nicolás Maduro a créé la FAES en 2017, depuis ils ont été accusés à plusieurs reprises de violations des droits de l'homme, y compris d'exécutions extrajudiciaires, notamment dans des bidonvilles.
La quasi-totalité des victimes, 98%, sont des jeunes hommes des bidonvilles, âgés en moyenne de 26 ans. Plus de 70 % d'entre eux n'avaient pas de casier judiciaire. Certaines des victimes n'avaient participé qu'à des manifestations antigouvernementales.
Les FAES ont été accusées d'être impliquées dans plusieurs exécutions extrajudiciaires depuis janvier 2019, lorsque la crise économique et politique s'est aggravée,

Source : Amnesty International, PROVEA et Keymer Ávila.
 

In 2017, 26% of homicides in Venezuela were caused by the country´s security forces, among them the FAES, the police special tactics forces. President Nicolás Maduro created FAES in 2017, since then they were repeatedly accused of human rights violations including extrajudicial executions, especially in slums.
Almost the totality of the victims, 98%, are young men from the slums, on average 26 years old. Over 70% of them did not have any criminal records. Some of the victims had only participated in antigovernment protests.
FAES were accused to be involved in several extrajudicial executions since January 2019, when the economic and political crisis deepened,

Source: Amnesty International, PROVEA and Keymer Ávila.

En 2017, 26% des homicides au Venezuela ont été causés par les forces de sécurité du pays, dont les FAES, les forces tactiques spéciales de la police. Le président Nicolás Maduro a créé la FAES en 2017, depuis ils ont été accusés à plusieurs reprises de violations des droits de l'homme, y compris d'exécutions extrajudiciaires, notamment dans des bidonvilles.
La quasi-totalité des victimes, 98%, sont des jeunes hommes des bidonvilles, âgés en moyenne de 26 ans. Plus de 70 % d'entre eux n'avaient pas de casier judiciaire. Certaines des victimes n'avaient participé qu'à des manifestations antigouvernementales.
Les FAES ont été accusées d'être impliquées dans plusieurs exécutions extrajudiciaires depuis janvier 2019, lorsque la crise économique et politique s'est aggravée,

Source : Amnesty International, PROVEA et Keymer Ávila.