1 / 46
slider mode (46)sheet mode (46)fullscreen mode (46)

 

Hugo Passarello

Nostalgie de la boue - Nostalgia for mud. Word War I Reenactments

Nostalgie de la boue - Nostalgia for mud. Word War I Reenactments

→  commander un tirage papier
EN | FR

Grâce à un appareil photo datant de la période de la Grande Guerre, Nostalgie de la boue explore la reconstitution de la mémoire collective française, un siècle après la fin de la Grande Guerre. Un passé idéalisé par certains, devenant parfois plus rassurant que le présent.

Pendant un an et demi, j?ai sillonné la France et ai photographié une quinzaine de reconstitutions de batailles 14-18. Les photos ont été prises avec un Kodak Vest Pocket, surnommé le « Kodak des soldats », l?un des appareils les plus utilisés par les combattants pendant la guerre. Malgré l?apparence ancienne des clichés, il s?en dégage une sensibilité contemporaine.

Les images de Nostalgie de la boue, tout comme les reconstitutions historiques qu?elles représentent, s?inscrivent dans le présent. Elles fonctionnent comme un miroir de nos interrogations et de nos doutes actuels. On y apprend finalement davantage du présent que du passé.  

Face à l'incertitude de l´avenir, le passé est un ressourcement, où les enjeux sont clairs. Investir la peau d'un héros du passé peut nous permettre de trouver du sens à notre vie quotidienne. 

La convivialité de ces reconstitutions et leur aspect ludique créent aussi un lien entre des personnes d?horizon très divers. 

La mémoire collective est un perpétuel exercice  de réécriture. Qui sait ce que l?on reconstituera dans un siècle ?

Exposition
Les photos sont tirées en 7 x 5 cm (approx.) comme une planche-contact, un format répandu à l'époque. Elles sont exposées comme retirées d?un album familial, le destin commun des photos prises par les combattants. 

Le titre Nostalgie de la boue est tiré de la comédie en trois actes d'Emile Augier, Le Mariage d'Olympe (1855). 
Le projet a été projeté au Centre Pompidou lors de l?Observatoire des passions.
 

Using a photo camera from the First World War, Nostalgie de la boue explores the reenactment of collective memory in France, 100 years after the end of the conflict. For some it is an idealised past, more reassuring than the present. 

For over almost two years I travelled through France photographing dozens of World War I reenactments. The photos were taken with a Kodak Vest Pocket, also known as ?the soldier's Kodak? one of the most widely used cameras during the war. 

The images of Nostalgie de la boue, like the historical reenactments they portray, are carved in the present. They function as a mirror to our present doubts, desires, fears and frustrations. We learn more about our present than the past. 

When faced with an uncertain future and a confusing present, the past can work as a refuge to revitalize in, where the stakes are straightforward. Playing the role of a past hero can provide meaning in our daily life.

Collective memory is a never ending process of rewriting. In a century from now, who knows what will be reenacted?