1 / 19
slider (19)contact planche (19)fullscreen (19)

 

Hugo Clarence Janody

Lille - Le Cinq Etoiles, cité des migrants.

Lille - The Five Stars, migrant city-state.

→  commander un tirage papier
EN | FR


Novembre 2017, je trouve dans ma boite aux lettres un papier qui m'annonce que des jeunes hommes, pour certains mineurs, ont élu domicile dans une ancienne entreprise vide du quartier de Moulins à Lille. Les auteurs de cette lettre se présentent comme de nouveaux voisins, des demandeurs d'asiles en attente de régularisation et vivant dans une grande précarité.

En me rendant sur place, je découvre le "Cinq Etoiles", un squat ouvert suite à l'évacuation du camp de Saint-Sauveur par les forces de l'ordre, juste avant l'hiver. Une centaine d'hommes de diverses nationalités y vit dans des conditions extrêmement difficiles. Leur point commun, quelque soit leur pays d'origine, est qu'ils ont pris de grands risques pour rejoindre l'Europe, où ils espèrent  pouvoir étudier, travailler et vivre.

A l'heure où partout en Europe les politiques migratoires se durcissent, l'avenir des occupants du "Cinq Etoiles" reste incertain et leur quotidien ne s'améliore que sporadiquement, grâce à l'action de certaines associations.

A travers ce travail, je souhaite témoigner du non-accueil de ces hommes, qui se déroule à huis clos, dans cette cité à l'intérieur de la cité.
 

In November 2017, I received a letter in my mailbox. It said that young men, some of them underaged, had moved in an abandoned factory, not so far from Lille city hall. In this letter, those young men introduced themselves as the new neighbors, asylum-seekers waiting to be processed, and living in precarious conditions.

I decided to pay them a visit to introduce myself and get to know them, like neighbors do. What I discovered is a place called the "Five Stars", a squat opened in response to the evacuation of the Gare Saint-Sauveur migrant camp, before the winter. Approximately 100 people live there, in extremely difficult conditions. Almost all of them are young men who want to stay in France to study and work, but nothing is done by the government to help them.

Through this work, I'd like to show how the non-reception of these men happens behind close doors, in a city-state inside the city.