1 / 18
slider modesheet modefullscreen mode

 

Hugo Clarence Janody

Le Caire - Avril est le mois le plus cruel

→  commander un tirage papier
EN | FR

Je suis arrivé au Caire en avril, le mois le plus cruel comme l'écrit le poète T.S. Eliot dans La Terre Vaine.
François Hollande, en visite officielle en Egypte, était reparti un jour avant mon arrivée. Des bannières de bienvenue portant son visage et celui Abdel Fattah d'Al-Sissi étaient toujours visibles au centre ville. On pouvait y lire : "Bienvenue et bonjour à vous, Monsieur le Président."
L'anniversaire de la libération du Sinaï s'approchant, les forces de sécurité avaient renforcé leur dispositif. Elles arrêtaient également de nombreuses personnes en prévision des manifestations qui s'annonçaient.
Quelque chose se tramait et la vie continuait.

I landed in Cairo in April, the cruellest month as the poet T.S. Eliot writes in The Waste Land.
François Hollande, who was in Egypt for an official visit, had left a day before my arrival.
Welcome banners with his face and Abdel Fattah Al Sissi's were still displayed downtown. It read: "Welcome and hello, Mister President."
As Sinai Liberation Day was approaching, security forces had tightened their presence in the city and arrested many people ahead of the planned protests.
There was something in the air and life was going on.