1 / 13
slider (13)contact planche (19)fullscreen (13)

 

Julien Marsault

Les pêcheurs écossais face à « la tempête parfaite »

Scottish fishermen faces the "perfect storm"

→  commander un tirage papier
EN | FR

Des bacs en plastique bleus et jaunes, remplis de crevettes et de langoustines, s'amoncellent sur un sol trempé, mêlé de pluie et d'eau de mer. Chaque semaine, Alistair Roberts débarque sa cargaison ici, dans le port de Greenrock, en Écosse. Des produits pêchés et transformés sur la côte ouest de l'île qui, faute d'intérêt pour le marché britannique, finissent majoritairement dans l'assiette des Français.

Comme beaucoup d'autres, Alistair Roberts souhaite que son fils, qui l'accompagne en mer, puisse vivre de la pêche jusqu'à ce que la vie les sépare. Mais lui et son équipe doivent désormais faire face à ce qu'il appelle « la tempête parfaite » : aux conséquences d'un interminable Brexit viennent de s'ajouter une pandémie dévastatrice. Cinq mois passés à quai, le poids de l'incertitude sur les épaules. Cinq mois où Alistair a pu penser à l'avenir, mais aussi redécouvrir son métier. Car, l'espace de quelques semaines, les habitants du coin ont profité du confinement pour, enfin, goûter à ses précieuses langoustines. Un instant éphémère qui laisse désormais place à l'inconnu.

Blue and yellow boxes filled with shrimps and langoustines lay out on a soaked ground. Every week fisherman Alistair Roberts lands here in Greenrock harbour, Scotland. The majority of these products caught and processed on the west coast end up in the UE, lacking interest in the British market. But like many other Alistair is now facing what he calls "the perfect storm": consequences of a deadlocked Brexit mixed with a devastating pandemic. The clock is now ticking, a few weeks before the end of the negotiations. Will him and the rest of the industry survive these incredible moments of uncertainty?