1 / 23
slider (23)contact planche (48)fullscreen (23)

 

Véronique Popinet

Sécheresse et agriculture : que sont devenues nos vertes prairies ?

Drought and agriculture in France: what has become of our green meadows?

→  commander un tirage papier
EN | FR

Que sont devenues nos vertes prairies ? Sous un soleil de plomb et une lumière blanche, elles prennent un air de savane africaine. Herbe rare et sèche, sols épuisés et retenues d'eau asséchées, arbres morts... Plus de 75 % des départements de l'hexagone sont en restriction d'eau, avec interdiction des prélèvements d'eau "non prioritaires y compris à des fins agricoles". Alerte rouge sur le centre et l'est de la France et notamment dans le Charolais, territoire traditionnel d'élevage bovin réputé pour ses bocages et ses gras pâturages. La sécheresse met en péril l'agriculture et l'élevage. Le déficit hydrique est majeur. Les canicules et absences de précipitations se succèdent depuis quelques années. En cause, le réchauffement climatique. Les retenues collinaires censées recueillir l'eau pluviale s'assèchent aussi. Le niveau des nappes phréatiques, des cours d'eau et des barrages est au plus bas. Les agriculteurs sont contraints de véhiculer des citernes d'eau dans les champs. Ils nourrissent aussi le bétail avec du foin dès l'été, épuisant les réserves de fourrage pour l'hiver et les contraignant à en importer à des prix de plus en plus élevés... L'élevage intensif est remis en cause, avec une réduction du cheptel. Le maïs, utilisé en ensilage pour nourrir les bovins, ne pousse pas sans un arrosage abondant. Sa culture est de plus en plus remise en question au profit d'autres plantes fourragères, plus économes en eau, comme le sorgho ou des graminées.
Nord du département de la Loire, septembre 2020.
 

What has become of the french green meadows ? Under a blazing sun and white light, they take on an air of African savannah. Rare and dry grass, exhausted soils and dry water reservoirs, dead trees... More than 75% of France are under water restriction. Red alert on the center and east of France and especially in the Charolais, a traditional cattle breeding territory known for its bocage and fat pastures. Drought is endangering agriculture and livestock farming. The water deficit is major. Heat waves and lack of rainfall have been occurring for several years. Global warming is to blame. The hill reservoirs that are supposed to collect rainwater are also drying up. The level of water tables, rivers and dams is at its lowest. Farmers are forced to transport water tanks in the fields. They also feed the cattle with hay in the summer, exhausting the reserves of fodder for the winter and forcing them to import it at increasingly high prices . Intensive livestock farming is being called into question, with a reduction in the number of livestock. Corn, used as silage to feed cattle, does not grow without abundant watering. Its cultivation is increasingly being questioned in favor of other, more water-efficient forage plants, such as sorghum or grasses.
Central France, September 2020.