1 / 26
slider mode (26)sheet mode (56)fullscreen mode (26)

 

Patxi Beltzaiz

COLOMBIE - LA STRATÉGIE DU GRAIN DE SABLE

COLOMBIA - THE GRAIN OF SAND STRATEGY

→  commander un tirage papier
EN | FR

Au coeur de la région d'Urabá, une terre fertile, riche en ressources naturelles et l'un des centres névralgiques de la guérilla. Une communauté prise au piège. Sous les balles des paramilitaires, de l'armée nationale et des FARC, des hommes et des femmes continuent de vivre. Ils se déclarent Communauté de Paix le 23 mars 1997.
Ces paysans déplacés par les conflits refusent catégoriquement de quitter une nouvelle fois leurs terres. Ils exigent le respect pour la vie et la dignité en tant qu'être humain. Cette expérience collective de non-violence en zone de guerre a fait naître une éducation alternative et des échanges économiques solidaires, notamment avec la commercialisation du cacao produit collectivement.
Ces photographies ont été réalisées en 2010, 2012 puis 2015. Lors du dernier passage une discussion avec Jésus-Emilio, à l'époque représentant du conseil interne, révélait leurs doutes sur les futurs accords de paix.
Ces accords de paix, entre le gouvernement et les FARC, signés en novembre 2016 n'ont rien changé pour la Communautés de Paix San José de Apartadó. Jusqu'à ce jour elle continue d'avancer dans ce processus de résistance civile, pacifique et politique et ne cesse de dénoncer publiquement les menaces et agressions qu'elle subit.

In the heart of the Urabá region, a fertile land, rich in natural resources and one of the nerve centres of the guerrillas. A trapped community. Under the bullets of the paramilitaries, the national army and the FARC, men and women continue to live. They declared themselves a Peace Community on 23 March 1997.

These peasants displaced by the conflicts categorically refuse to leave their lands once again. They demand respect for life and dignity as human beings. This collective experience of non-violence in war zones has given rise to alternative education and solidarity-based economic exchanges, particularly with the marketing of collectively produced cocoa.

These photographs were taken in 2010, 2012 and 2015. During the last visit, a discussion with Jesus-Emilio, then representative of the internal council, revealed their doubts about the future peace agreements.

These peace agreements between the government and the FARC, signed in November 2016, have not changed anything for the San José de Apartadó Peace Community. To this day, it continues to make progress in this process of civil, peaceful and political resistance and continues to publicly denounce the threats and aggressions it is undergoing.