1 / 19
slider mode (19)sheet mode (42)fullscreen mode (19)

 

Francois Lepage

Rives en dérive

Coastal erosion - Work in progress

→  commander un tirage papier
EN | FR

Si l'érosion du littoral est un phénomène naturel, la fréquence des tempêtes l'est beaucoup moins. Répétitives et violentes, elles laissent peu de temps au littoral pour se reconstituer. On a vu ainsi, en 2013, certaines côtes de l?Hexagone reculer de plus de trente mettre en une nuit.
L'implantation humaine ne fait que mettre en lumière ce phénomène. Cette question ne date pourtant pas d'hier. Le problème a commencé il y a 10 000 ans avec les remontées du niveau marin...
Mais aujourd'hui, le phénomène se frotte à l'humain. Au cours du XIXe et surtout du XXe siècle l'homme s'est rapproché du littoral pour jouir d'une vue sur mer, notamment avec l'arrivée des congés payés. Si ce n'est pour la mer que quelques mètres gagnés chaque année sur le territoire des hommes, il s'agit pour ces derniers d'une partie de leur jardin, de leur foyer et de leur vie... Quelles solutions sont mises alors en place par les communes pour lutter contre ce phénomène ou pour s'adapter à cette évolution...

If coastal erosion is a natural phenomenon, the frequency of storms is much less. Repetitive and violent, they allow little time to the coast to rebuild. We have seen, in 2013, some coastlines in France fall more than thirty meters in one night.The human implantation only highlights this phenomenon. This question is not new. The problem began 10,000 years ago with sea level rise ...
But today, the phenomenon meets human issue. During the nineteenth and especially the twentieth century population has moved closer to the coast to enjoy a sea view, especially with the arrival of paid vacation. If it is only for the sea that a few meters gained each year on the territory of men, it is for them a part of their garden, their home and their life ... What solutions are put then in place by the municipalities to fight against this phenomenon or to adapt to this evolution ...