Twitter Instagram Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Denis Meyer / Photography

Des loups et des agneaux  /  Texte / Planche / Slide

Commander un tirage

Avec la révision en hausse des effectifs, l'armée doit massivement recruter en 2015 et 2016. Cette décision d'augmenter les effectifs a été prise après les attentats commis à Paris en janvier.  Depuis, la capitale a été frappée par les attentats en novembre, revendiqués par Daesh. Et l'engouement constaté auparavant a pris une toute autre dimension. Ces derniers ont eu un effet sur le recrutement, comptant trois fois plus de candidatures dans les semaines qui ont suivi ces évènements. Il y a eu un regain d'intérêt des jeunes pour la défense du territoire national, prêts à la fois à faire la guerre et à protéger leurs concitoyens sur le sol français.

Après leur prise de contact, ces jeunes ont été orientés vers un CIRFA (Centre d'information et de recrutement des forces armées). Ceux qui poursuivront leur démarche passeront des tests physiques, médicaux et psychologiques afin de vérifier leurs aptitudes. Une sélection sera ensuite faite en fonction des résultats. Suite à cette semaine de « classes » à Carcassonne, 3 mois d'entraînement au camp militaire de Caylus pour appréhender le quotidien dans l'Armée et entrer au « 3 », le 3ème Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine.

Durant cette formation, le processus d'uniformisation militaire tend à effacer l'individualité du jeune. Au moment de son passage à l'âge adulte, il est encore fragile et influençable, il a besoin de repères. L'armée en est un et il va se souder au groupe. Il va devoir faire face à ses doutes, traverser des périodes de remise en question, subir les réprimandes des instructeurs, les douleurs physiques et mentales. Et se forger en tant qu'individu, en affirmant sa personnalité et en imposant sa différence.

Vidouille, Boubou, Mouchoir et les autres... Ils étaient charpentier, étudiant aux Beaux Arts, fils de militaire, pompier... Face à « l'ignorance » pour la chose militaire et aux a priori sur l'armée, des histoires d'hommes, tout simplement.



Ce reportage a été réalisé dans le cadre de la production du webdocumentaire collectif "Etre et Durer", en cours de finalisation.